Intempéries : encore 40.000 foyers privés d'électricité

, modifié à
  • A
  • A
electricite
Samedi, en France, 60.000 foyers sont toujours privés d'électricités à la suite de vents violents qui ont balayé le littoral atlantique et l'intérieur des terres. © THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :
Samedi, 40.000 foyers sont toujours privés d'électricités en milieu de journée, dont 20.000 en Nouvelle Aquitaine, à la suite de vents violents qui ont balayé le littoral atlantique et l'intérieur des terres. 

Environ 40.000 foyers restaient privés d'électricité samedi midi en France, dont 27.500 dans le sud-ouest, à la suite de vents violents qui ont balayé le littoral atlantique et l'intérieur des terres, a indiqué le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité Enedis à l'AFP. Samedi à midi, 20.000 foyers étaient toujours sans électricité en Nouvelle Aquitaine, 7.500 en Occitanie, 5.000 en Normandie, les 7.500 autres étant répartis sur tout le territoire.

Ces foyers subissaient les conséquence de vents violents qui ont soufflé dernièrement sur la Nouvelle Aquitaine, l'Occitanie et la façade de la Manche, principalement en Normandie mais également en Bretagne. Au plus fort de la crise, dans la nuit de jeudi à vendredi, 400.000 foyers ont été privés d'électricité.

2.000 techniciens sont mobilisés

"2.000 techniciens sont mobilisés pour rétablir l'électricité dans les département touchés, venant des régions avoisinantes", selon un porte-parole d'Enedis. Si des personnes constatent qu'une ligne électrique est à terre ou qu'un arbre est tombé sur une ligne, l'entreprise indique qu'il faut appeler le numéro: 09.726.750, plus les deux chiffres du département, pour joindre "les équipes qui pilotent les techniciens".

Elle rappelle aussi aux personnes qui utilisent des groupes électrogènes individuels en cas de coupure d'électricité que ceux-ci "s'installent à l'extérieur" des habitations, pour éviter des intoxications au monoxyde de carbone, et qu'il faut penser "à couper le disjoncteur" quand on les utilise. Météo-France maintient samedi matin quatorze départements dans le sud-ouest, les Alpes et la Corse en vigilance orange, principalement pour des vents violents et des inondations qui ont fait vendredi un mort, un disparu et cinq blessés.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP