Information judiciaire ouverte après la noyade de trois enfants à Chalon-sur-Saône

, modifié à
  • A
  • A
Les trois enfants avaient entre 9 et 13 ans. Image d'illustration.
Les trois enfants avaient entre 9 et 13 ans. Image d'illustration. © THIERRY ZOCCOLAN / AFP
Partagez sur :
Une information judiciaire a été ouverte contre X pour "homicides involontaires", a précisé vendredi le procureur de la République à Chalon-sur-Saône.

Une information judiciaire a été ouverte vendredi après la noyade de trois frères et sœur début juillet dans un lac de Chalon-sur-Saône en Saône-et-Loire, a-t-on appris auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Cette procédure a été ouverte contre X pour "homicides involontaires", a précisé le procureur de la République à Chalon-sur-Saône Damien Savarzeix, qui a dit avoir de "très fortes interrogations sur les instructions données aux enfants et les conditions de leur surveillance".

La baignade était interdite dans le lac. Le 8 juillet, les trois enfants, âgés entre 9 et 13 ans se sont noyés dans le lac des Prés Saint-Jean, où la baignade est interdite. Ce jour-là, ils avaient été confiés à leur belle-mère. Les deux plus jeunes de cette fratrie de cinq enfants, âgés de 9 et 10 ans, ont été surpris "par la déclivité du sol" et "n'ont pu remonter à la surface, ne sachant a priori pas ou peu nager", avait indiqué le parquet le 11 juillet. Leur aîné a tenté "en vain de les secourir alors que lui-même ne savait pas nager".

La topographie des lieux "ne permettait pas aux adultes, qui se trouvaient à environ 50 mètres de là, d'avoir une visibilité directe sur le lieu de baignade des enfants", avait également souligné le parquet. Le vendredi précédant le drame, les enfants "s'étaient déjà rendus" sur ce même plan d'eau, où ils "étaient déjà rentrés dans l'eau" après avoir obtenu "la permission de l'adulte référent pour se rafraîchir", selon la même source.