INFORMATION EUROPE 1 - Une nouvelle "force d’appui rapide" pour le maintien de l’ordre bientôt créée

, modifié à
  • A
  • A
Au total, la "Force d’appui rapide" comptera 200 CRS, divisés en deux groupes, en alerte pendant sept jours d’affilés, 24/24h et prêt à partir en 15 minutes. 1:23
Au total, la "Force d’appui rapide" comptera 200 CRS, divisés en deux groupes, en alerte pendant sept jours d’affilés, 24/24h et prêt à partir en 15 minutes. © AFP
Partagez sur :
Selon les informations d'Europe 1, une unité d'élite nationale va être créée d'ici l'été prochain au sein de la police afin de rétablir l'ordre en cas de violences urbaines et de troubles graves, n'importe où en France. Composée de 200 CRS formés et équipés de moyens spéciaux, cette unité devrait être mise en place à l'été prochain.
INFO EUROPE 1

La police s’apprête à créer une unité d’élite nationale pour rétablir l’ordre en cas de violences urbaines, selon les informations d'Europe 1. Cette "Force d’Appui Rapide" (FAR) composée de 200 CRS spécialement formés et équipés pourrait être déployée à toute heure en cas de troubles graves et n’importe où en France, comme l’an dernier à Dijon, par exemple.

200 CRS, en alerte 7/7 et 24/24

L’idée de la direction est d’en faire une unité spéciale qui pourrait intervenir partout en urgence pour rétablir l’ordre, comme le RAID pour les forcenés et terroristes, ou comme le font, à l’échelon départemental, les compagnies d’intervention de la sécurité publique (CDI). Pour cela, l’actuelle compagnie de CRS numéro 8, basée à Bièvres, en région parisienne, va être complètement transformée. Au total, la Force d’appui rapide comptera 200 CRS, divisés en deux groupes. Chacun sera en alerte pendant sept jours d’affilés, 24/24h, et prêt à partir en 15 minutes.

D’après nos informations, cette force sera dotée de moyens spéciaux : un nouvel uniforme anti-feu, un casque plus léger, pas de grands fourgons, mais des 4x4 rapides pouvant franchir des barricades. Ces futurs "super-CRS" toucheraient aussi une prime spécifique différente du système actuel. En effet, ils ne feraient que des missions courtes de deux ou trois jours maximum, laissant ensuite place à d'autres renforts. La mise en place est envisagée d’ici à l’été prochain.

Scepticisme chez certaines sources policières

Les actuels policiers de la compagnie de CRS 8 doivent se prononcer avant la fin janvier pour dire s’ils postulent dans cette nouvelle future unité, ou s’ils demandent leur mutation vers une autre compagnie de CRS. Les volontaires pour la FAR devront alors passer une série de tests pour mesurer leurs aptitudes. Dans un second temps, des unités identiques pourraient être installées dans chacune des grandes directions zonales de la police sur le territoire.

Jointes par Europe 1, plusieurs sources policières semblent dubitatives sur cette "Force d’Appui Rapide". En effet, certaines se demandent si ces troupes n’arriveront pas après la bataille si elles doivent traverser la France pour aller rétablir l’ordre loin de leur base et quelle logistique (d’hébergement, de nourriture) sera mise en place pour tous ces CRS qui seraient soudainement projetés sans anticipation. Autant de points qui restent pour l’instant sans réponse.

Europe 1
Par Guillaume Biet, édité par Pauline Rouquette