INFO EUROPE 1 - Confinement : boom des ventes de billets SNCF jeudi au départ de Paris

, modifié à
  • A
  • A
La SNCF a vendu 50.000 billets de TGV au départ de Paris dans la seule journée de jeudi.
La SNCF a vendu 50.000 billets de TGV au départ de Paris dans la seule journée de jeudi. © AFP
Partagez sur :
Selon nos informations, de nombreux Parisiens ont quitté, ou s'apprêtent à quitter la capitale pour aller se reconfiner en région. Quelque 50.000 billets de TGV au départ de Paris ont ainsi été vendus jeudi, pour des trajets à effectuer avant le 1er novembre. Une augmentation de 75% par rapport aux ventes des jours précédents.

Comme un air de déjà vu. Alors que le reconfinement est entré en vigueur vendredi matin à minuit, de nombreux Parisiens ont fui la capitale pour les régions ou s'apprêtent à le faire. Cela s'est observé avec des bouchons record sur les routes franciliennes mercredi et jeudi. Mais aussi avec le boom des ventes de billets SNCF à quelques heures de la deadline fatidique. Selon nos informations en effet, 50.000 billets de TGV SNCF ont été vendus jeudi pour des départs de Paris avant le 1er novembre.

 

Augmentation de 75% des ventes

C'est une augmentation de 75% par rapport aux ventes des jours précédents. Et la stabilité des ventes dans le sens des retours vers Paris vient confirmer qu'il s'agit bien de départs massifs de la capitale. La SNCF enregistre par ailleurs de très nombreuses annulations pour les voyages au delà du 1er novembre en raison du confinement. La tendance a été multipliée par deux depuis mercredi soir.

Pendant le reconfinement, il est interdit de se déplacer d'une région à une autre. Mais le gouvernement a précisé qu'une certaine tolérance serait observée pendant ce week-end de retour de vacances de la Toussaint, afin que "les familles puissent s'organiser".

Ce phénomène d'"exode" de Paris vers la province avait déjà été observé à la mi-mars, lors du premier confinement. Selon les chiffres de l'AP-HP, 17% des Parisiens avaient ainsi quitté la ville à ce moment-là

Europe 1
Par Emmanuel Duteil, édité par Margaux Baralon