"Gilets jaunes" - Incident antisémite dans le métro : "des types bourrés, surtout un peu idiots", raconte Thibault Chevillard

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le journaliste Thibault Chevillard, témoin d'un incident antisémite dans le métro, a raconté lundi à Europe 1, en détails, ce qu'il a vu. 

L'exécutif veut rétablir l'ordre avant Noël. C'est en tout cas ce qu'a déclaré depuis le Tchad Emmanuel Macron. Son Premier Ministre, Edouard Philippe, a condamné de son côté une violence inouïe et des gestes antisémites, faisant allusion à l'incident qui s'est produit samedi soir dans une rame du métro parisien.

Des "gilets jaunes", passablement éméchés, ont insulté une dame âgée qui leur demandait d'arrêter de faire la "quenelle", ce geste ouvertement antisémite popularisé par Dieudonné. Thibault Chevillard, journaliste au quotidien 20 Minutes, témoin de la scène qu'il a racontée sur Twitter, s'est expliqué sur cette scène sur Europe 1, lundi matin.

Une fille de déporté. "Soudain, ils ont commencé à faire des 'quenelles', ce qui a choqué une dame âgée qui était assise derrière moi. Elle s'est levée, elle est allée dans leur direction pour leur demander d'arrêter en leur disant qu'elle était juive, que son père avait été déporté à Auschwitz et que la 'quenelle' était un geste antisémite", relate le journaliste.

"Dégage la vieille". "Ils n'ont pas arrêté pour autant, ils ont commencé à rigoler et à invectiver cette femme -'dégage la vieille'- de façon assez virulente", décrit Thibault Chevillard. La dame âgée a alors lâché : "mais allez jusqu'au bout, dites 'dégage sale vieille juive'". Selon ce témoin, ils ont continué à dire "dégage la vieille". La vieille femme est alors descendue du métro à la station Saint-Sulpice, sur quelques dernières quenelles des "gilets jaunes". 

"Des types bourrés et un peu idiots". Après qu'il ait décrit la scène sur Twitter, la dame âgée a été contente mais s'étonne quand même que "pas plus de gens ne lui aient dit qu'elle avait eu raison de se lever et d'engueuler ces personnes".

Malgré tout, elle ne portera pas plainte, selon Thibault Chevillard : "elle ne désire pas que cet événement prenne plus d'importance que ce qu'il faut lui en donner. Pour elle, c'était des types qui ont tenu certes des propos antisémites mais qui étaient bourrés et qui étaient surtout un peu idiots". La police a ouvert une enquête, suite à cet incident.

Europe 1
Par Matthieu Bock, édité par Noémi Marois