Ille-et-Vilaine : plusieurs centaines de personnes en soutien à un maire auteur d'un arrêté anti-pesticides

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Daniel Cueff, maire de Langouët, avait pris en mai dernier un arrêté interdisant l'utilisation de produits phytopharmaceutiques près des habitations.

Plusieurs centaines de personnes étaient réunies peu après 9 heures, jeudi, devant le tribunal administratif de Rennes en soutien au maire de Langouët, en Ille-et-Vilaine, convoqué pour avoir pris un arrêté interdisant l'usage de pesticides près des habitations.

L'arrêté attaqué par la préfecture d'Ille-et-Vilaine

"Madame la préfète, laissez nos maires nous protéger", affichait une bannière déployée par les soutiens à Daniel Cueff, le maire de Langouët, commune de 602 habitants. Il avait pris en mai dernier un arrêté interdisant l'utilisation de produits phytopharmaceutiques "à une distance inférieure à 150 mètres de toute parcelle cadastrale comprenant un bâtiment à usage d'habitation ou professionnel". L'arrêté a été attaqué par la préfecture d'Ille-et-Vilaine.

"Soutenir tous les maires qui prennent ce genre d'initiative"

Vers 9 heures, entre 500 personnes, selon la police, et plus d'un millier, selon les organisateurs, étaient déjà présents devant le tribunal administratif pour soutenir le maire. Parmi eux, figurait Valérie, 48 ans, habitante de Langouët. "On est venus en bus pour soutenir tous les maires qui prennent ce genre d'initiative", explique-t-elle, en précisant qu'ils sont quinze maires à être recensés sur le site "On veut des coquelicots". Des associations environnementales mais aussi plusieurs élus sont aussi venus soutenir le maire.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP