Hommage à Jacques Chirac : "Existe-t-il encore une place dans Paris à offrir à une personnalité aussi flamboyante que Jacques Chirac ?"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
FAUT-IL NOMMER UNE RUE OU UNE PLACE DE PARIS, D'APRÈS LE NOM DE JACQUES CHIRAC ? - Le Conseil de Paris sera dédié ce mardi à Jacques Chirac et devrait discuter d'un lieu de la capitale rebaptisé avec le nom de l'ancien président.
REPORTAGE

Faut-il nommer une rue, un boulevard, une place de Paris, d'après le nom de Jacques Chirac ? Le sujet devrait être évoqué ce mardi lors du Conseil de Paris qui sera dédié à l'ancien président, qui fut aussi maire de la capitale. Au lendemain de l'hommage rendu à l'ancien président, mort le jeudi 26 septembre, les Parisiens s'interrogent sur la place à lui accorder dans la ville.

"Existe-t-il encore une place ou une rue dans Paris à offrir à une personnalité aussi flamboyante que Jacques Chirac ?", s'interroge une Parisienne au micro d'Europe 1. La réponse est quasiment unanime. Le lieu favori ? L'hôtel de ville. "Chirac est beaucoup lié à l’hôtel de ville, c’est ici qu’il a fait ses armes, qu’il s’est fait connaître des Parisiens, des Français et du monde, raconte un autre habitant de la capitale. La pyramide du Louvre était très liée à Mitterrand, Beaubourg à Pompidou, alors l'hôtel de ville pourrait être associé à Jacques Chirac". 

Une instruction accélérée

Mais cela pourrait être complexe. Difficile, en effet, de changer le  nom du parvis actuellement baptisé "Esplanade de la Libération". C'est à cet endroit que Charles De Gaulle prononce en août 1944 son fameux discours "Paris martyrisé, Paris libéré". Ce nom est trop chargé symboliquement pour être modifié, estime la mairie, qui évoque plutôt l'avenue Victoria dans le même quartier, ou le quai Branly. Une seule certitude : la ville veut aller vite. "Traditionnellement, on attend cinq ans, mais là, compte tenu du caractère imminent et de la personnalité de Jacques Chirac, il est probable que le processus sera accéléré, indique le premier adjoint Emmanuel Grégoire au micro d'Europe 1. C’est déjà arrivé dans l’histoire que l'instruction soit accélérée, pour Simone Veil, par exemple". 

La place de l’Europe est ainsi devenue place de l’Europe-Simone Veil, onze mois après son décès. Pour l’ancien président, un lieu pourrait être dévoilé d’ici quelques semaines.

Europe 1
Par Hélène Terzian édité par Laura Andrieu