Grenoble : un jeune homme entre la vie et la mort, l'IGPN saisie

  • A
  • A
L'accident s'est produit lundi vers 22h30 sur une grande artère de la ville, à l'issue d'un contrôle policier auquel s'est soustraite la victime (Photo d'illustration)
L'accident s'est produit lundi vers 22h30 sur une grande artère de la ville, à l'issue d'un contrôle policier auquel s'est soustraite la victime (Photo d'illustration) © CHRISTOPHE SIMON / AFP
Partagez sur :
Un jeune homme de 21 ans a été hospitalisé lundi soir au CHU de Grenoble dans un état critique après avoir tenté d'échapper à la police. L'IGPN a été saisie de l'enquête.

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) été saisie mardi pour préciser les circonstances de l'accident de scooter qui a plongé à Grenoble un jeune homme de 21 ans entre la vie et la mort, a-t-on appris de sources concordantes.

Un accident à l'issue d'un contrôle policier

L'accident s'est produit lundi vers 22h30 sur une grande artère de la ville, à l'issue d'un contrôle policier auquel s'est soustraite la victime qui venait de griller un feu rouge au guidon de son 125 cm3, a indiqué la police dans un communiqué. Selon le compte-rendu policier, le conducteur du deux-roues se serait "accidenté seul" sur une piste cyclable après avoir pris la fuite devant le véhicule de la patrouille, dont les "avertisseurs sonores et lumineux étaient en fonction", a précisé la police, qui a lancé un appel à témoins.

Souffrant d'une "plaie saignante importante au niveau du visage", le jeune homme, pourtant porteur d'un casque, a été transporté dans un état critique à l'hôpital, où il se trouve toujours.

L'IGPN saisie "pour lever tout doute"

Contactée, l'IGPN de Lyon confirme qu'elle a été saisie de l'enquête, mais s'est refusée à tout autre commentaire. "Nous avons des traces de freinage de huit mètres de long. Ce jeune homme a vraisemblablement chuté seul. Compte-tenu des circonstances actuelles, l'IGPN a été saisie pour lever tout doute et protéger les fonctionnaires de police", a indiqué pour sa part à l'AFP le parquet de Grenoble.