Françoise, 79 ans, ne fait pas son âge : "Rester jeune dans sa tête, ça aide à bien vieillir"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Du haut de ses 79 ans, Françoise est pleine de vitalité. Elle assure au micro d'Olivier Delacroix sur Europe 1 qu'il en est de même pour sa mère, âgée de 103 ans : "Dans la famille, nous ne faisons pas notre âge."
VOS EXPÉRIENCES DE VIE

Françoise est âgée de 79 ans mais en paraît beaucoup moins. Pleine de vitalité, elle raconte à Olivier Delacroix sur Europe 1 comment elle parvient à rester jeune, aussi bien physiquement que dans sa tête.

"J'ai la chance d'avoir une maman qui a 103 ans et qui est une véritable pin-up. Dans la famille, nous ne faisons pas notre âge. Quand je dis mon âge, on me demande ma carte d'identité, il faut que je l'aie en permanence dans la poche. J'ai 79 ans et bien souvent, je me dis : 'Tu es largement passée de l'autre côté du toboggan.' C'est inéluctable, on ne peut pas aller contre.

J'ai cette chance inouïe de vivre dans le Morbihan, quasiment en bord de mer. Ça me permet de faire de supers ballades sur les sentiers côtiers, de faire du longe côte. C'est un sport sensationnel qui permet de garder la forme. On fait ça hiver comme été. Nous sommes une bande de copines, une dizaine. Une fois que nous avons fait notre longe côte à Noël, on se met des bonnets avec des lumières sur la tête et à la fin de la séance de longe côte, on met le vin chaud sur le bord de la promenade, les verres, les chocolats, c'est incroyable. On se parle entre nous, on échange, on fait des sorties, c'est super !

>> De 15h à 16h, partagez vos expériences de vie avec Olivier Delacroix sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

"Dans ma tête, je suis restée à 35-40 ans"

Quand je me regarde dans la glace le matin, je me dis : 'Dans six mois, tu as 80 ans.' Et puis je me dis : 'Ce n'est pas possible !' Dans ma tête, je ne les ais pas les 80 ans, je suis restée à 35-40 ans, mais avec quand même une expérience de vie. Il y a aussi des choses qui vous atteignent physiquement. Mais quand le mental reste bon, c'est magnifique. C'est un état d'esprit. Rester jeune dans sa tête, je pense que ça aide à vieillir, ça aide à bien vieillir.

Il y a deux ans, j'ai dévalé les escaliers sur le dos, du haut jusqu'en bas. Je me suis dit : 'C'es bon, maintenant, je ne descends plus les escaliers comme un libellule.' Maintenant, je descends les escaliers marche par marche, comme un bébé. Il faut faire attention à tout, on n'a plus les mêmes réflexes, on lâche les choses. C'est à tous les niveaux. C'est là que l'on se rend compte que l'on vieillit, les gestes ne sont plus les mêmes.

Et puis, il y a les douleurs aussi. Quand vous vous rendez compte que le matin vous vous levez et vous avez mal au dos, vous vous dites : 'Ce n'est pas possible, je viens de passer une belle nuit, une bonne nuit, j'ai mal au dos.' L’arthrose, c'est une maladie de la vieillesse. Il y a un médecin qui avait dit à maman qui était pleine de rhumatismes : 'Madame, si vous avez des rhumatismes, vous ferez une belle centenaire.' Il lui avait dit ça alors qu'elle avait 75 ans. Aujourd'hui, elle en a 103."