Fast-food, commerces de proximité, fêtes de village... attention aux faux billets

, modifié à
  • A
  • A
Ces billets sont assez grossièrement imités mais de même dimensions que de vrais billets. 0:52
Ces billets sont assez grossièrement imités mais de même dimensions que de vrais billets. © AFP
Partagez sur :
Ces derniers jours, la police a lancé un appel à la vigilance dans plusieurs villes de France. Des commerçants sont victimes d'arnaques aux faux billets.

Des commerçants victimes d'une arnaque aux faux billets de 20 euros dans les Landes, des fausses coupures de 20 et 50 euros qui circulent à Dinard et Saint-Malo, une alerte aux faux billets dans les Vosges … Ces derniers jours, la police a lancé un appel à la vigilance dans plusieurs villes de France. Elle s'inquiète de la recrudescence de faux billets. Ces coupures, qui sont destinées à être utilisées pour des tournages de films comme accessoires de cinéma, sont en vente libre sur Internet.

"Généralement, ce sont des jeunes qui les commandent sur des sites chinois. Ils sont achetés à des prix défiants toute concurrence à moins de 10 euros les 100 billets", détaille à Europe 1 Alain Bateau, chef adjoint à l’office central de répression du faux monnayage. "Ils tentent ensuite de passer ces billets dans des fast-food, des commerces de proximité, le bal des pompiers... là où l'on peut passer 20 billets d'un coup car ils savent que ce n'est pas trop contrôlé".

La France est le premier pays touché par ce phénomène

"C'est apparu en Europe vers avril. Ca a commencé par quelques exemplaires, maintenant on en a plusieurs milliers", précise Alain Bateau, adjoint au chef de l'Office central pour la répression du faux-monnayage (OCRFM).La France est le premier pays de la zone euro touché par ce phénomène, avec 42% de la "movie money" qui circule en Europe, selon l'officier de police. Au moins "une centaine d'enquêtes" ont été ouvertes et des personnes ont été interpellées à la suite de colis interceptés par les douanes.

Une texture différente, des codes de sécurité qui ne sont pas présents...

Ces billets "sont assez grossièrement imités mais de même dimension que des vrais billets", précise Alain Bateau. Ils sont reconnaissables grâce à plusieurs indices : généralement en dessous du drapeau européen se trouvent les mots "Movie Money" en lieu et place de la signature de Mario Draghi, la numérotation des billets est souvent la même, la mention "This is not legal it is used for motion props only" apparaît dans la marge du billet. Aussi, leur texture est souvent différente et les codes de sécurité ne sont pas présents.

 

Ces escroqueries peuvent coûter chères. L'arnaqueur risque jusqu'à 1 an de prison et 15.000 euros d'amende. Historiquement, la France est le pays de la zone euro le plus touché par le faux monnayage classique, avec "30 à 40%" des faux billets qui circulent en Europe, issus en très large majorité d'Italie, premier producteur européen de fausse monnaie.

Europe 1
Par Salomé Legrand et AFP