INFORMATION EUROPE 1 - Les "arrondis solidaires", micro-dons par carte bleue, ont explosé en 2019

, modifié à
  • A
  • A
De 25 centimes en moyenne, les micro dons se font directement depuis les terminaux de carte bleue. 2:28
De 25 centimes en moyenne, les micro dons se font directement depuis les terminaux de carte bleue. © Pixabay
Partagez sur :
Le montant global des micro-dons de quelques centimes, ces arrondis réalisés au moment de passer à la caisse, a été multiplié par deux en 2019. De plus en plus d'enseignes s'y mettent.
INFO EUROPE 1

"Est-ce que vous souhaitez arrondir le montant de votre achat au bénéfice d'une association caritative ?" Vous avez sans doute déjà vu ce message au moment de payer vos achats par carte bleue. Le concept des micro-dons est en plein essor cette année. Il avait par exemple tourné à plein régime après l'incendie de Notre-Dame.

Europe 1 vous révèle qu'avant les derniers cadeaux de Noël, 2019 s'annonce déjà comme une année record pour le système. Cela tient en un chiffre : ces micro-dons, aussi appelée "arrondis solidaires", ont rapporté 7 millions d'euros cette année. C'est quasiment 2 fois plus qu'en 2018, avec des dons de 25 centimes en moyenne. 

Les enseignes de plus en plus nombreuses

Lorsqu'on va prendre la température en caisse, on rencontre des convaincus, comme cette cliente de supermarché qui au moment de payer accepte de donner ces "petites sommes, 1 ou 5 centimes, qui donnent l'impression de faire une bonne action alors qu'on ne donne pas le reste du temps". D'autres sont moins emballés, comme cette cliente qui trouve la démarche "intrusive et culpabilisante", alors qu'une autre dit refuser à cause du "manque d'informations". 

Ceux qui rechignent à laisser quelques centimes au moment de passer en caisse sont encore nombreux, mais alors comment expliquer que les micro-dons soient en hausse ? Cette croissance s'explique en fait par le nombre d'enseignes qui les adoptent : en 2013, un seul Franprix les proposait, contre 25 aujourd'hui. Monoprix s'est aussi lancé il y a un an, tout comme Truffaut ou l'entreprise de VTC Kapten. Cela tient aussi à la simplicité et à l'efficacité du système : un simple choix oui/non affiché sur le terminal de carte bancaire.

"Absolument crucial" pour les associations

Chaque enseigne choisit ses associations partenaires, pour lesquelles les micro dons représentent souvent une part importante de leur budget. Thierry Oriez, bénévole pour l'association d'aide aux enfants hospitalisés "C'est que du bonheur", dont les fonds sont collectés par la marque de vêtements Celio, s'enthousiasme : "Tous ces petits dons nous ont rapporté 75.000 euros, c'est considérable ! Cela va nous permettre de financer des installations de cuisines ou de salles de classe et donc d'améliorer les conditions de vie des enfants dans les hôpitaux. C'est absolument crucial". 

Il faut enfin s'avoir qu'au moment où vous acceptez le don, l'argent part directement sur un compte tiers, la collecte étant ensuite intégralement reversée à l'association. Franprix reverse par exemple aux antennes locales du Secours populaire. De son côté Sephora finance régulièrement l'association "Toutes à l'école", qui permet à de jeunes Cambodgienne d’intégrer le système scolaire.

Europe 1
Par Carole Ferry, édité par Théo Mercadier