Exploitation des espèces, artificialisation des terres... Les cinq causes principales de la disparition de la biodiversité

, modifié à
  • A
  • A
biodiversité, fleur, abeille crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP - 1280 3:36
La biodiversité est en danger à cause de l'action des humains. © JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :
Alors qu'un sommet s'ouvre lundi à Paris pour présenter un bilan de l'état de la biodiversité, François Clauss reçoit Allain Bougrain-Dubourg et Yann Wehrling pour mieux comprendre les causes de cette disparition. 
LE TOUR DE LA QUESTION

Quelque 500 scientifiques se réunissent au siège de l'UNESCO à Paris à partir de lundi pour présenter un bilan de l'état de la biodiversité dans le monde. Un quart des 100.000 espèces aujourd'hui évaluées - une portion minime des huit millions estimées sur Terre - sont déjà menacées d'extinction, sous pression de l'agriculture, de la pêche, de la chasse, ou encore du changement climatique. Mais "une accélération rapide imminente du taux d'extinction des espèces" est attendue par les scientifiques, selon le projet de rapport. Et entre 500.000 et un million devraient devenir à leur tour menacées, dont "beaucoup dans les prochaines décennies".

>> Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue de protection des oiseaux (LPO) et Yann Wehrling, ambassadeur de France chargé des questions d’environnement dans les négociations internationales, étaient les invités de François Clauss lundi dans l'émission Le Tour de la Question pour s'interroger sur la disparition de la biodiversité. 

La conséquence de l'action humaine sur la biodiversité est telle que les spécialistes parlent d'une "sixième extinction de masse". Yann Wehrling rappelle que la précédente est celle "des dinosaures. Et elle s'est étalée sur des dizaines de milliers d'années. Celle que nous vivons aujourd'hui est en train de se produire en quelques centaines d'années. Et cette fois-ci ce sont les humains qui en sont responsables". Le spécialiste liste cinq des principales causes de disparition de la biodiversité au micro de François Clauss.

1 - La modification des terres

Aussi appelé "artificialisation des terres", ce terme désigne la transformation d'une forêt en champ ou encore celle d'une zone humide en parking de supermarché. "On détruit ainsi les habitats", précise Yann Wehrling. "L'IPBES [l'organisme qui dresse ce rapport] rappelle qu'il y a huit millions d'espèces animales et végétales répertoriées. On estime à un million celles qui sont menacées et parmi elles, 500.000 sont en danger parce qu'on détruit leur habitat", détaille le spécialiste.

2 - L'exploitation directe des espèces 

Certaines espèces sont victimes de leur exploitation directe par l'homme à travers la surpêche dans les océans ou l'excès de chasse. On considère que six espèces de poissons sur dix sont trop pêchées, selon les données de l'Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture

Par ailleurs, le nombre d'oiseaux marins qui vivent sur les côtes et se nourrissent de poissons en mer a diminué de près de 70% entre 1950 et 2010 à cause de la pêche industrielle qui épuise leurs ressources alimentaires, selon une étude parue en décembre 2018

3 - Le changement climatique qui va trop vite

Toutes les espèces n'ont pas eu le temps de s'adapter à leur nouvel environnement. Elles sont alors vouées à disparaître. Les enjeux de la protection du climat et de la biodiversité ont des points de convergence. Par exemple, le plancton qui produit la moitié de l'oxygène est en danger à cause de l'acidification des océans provoquée par les gaz à effet de serre. "Aujourd'hui, on réfléchit à essayer de rapprocher les deux combats", observe Yann Wehrling.

"Mais il peut même y avoir des causes contradictoires. Par exemple, il y a dix ans, on est allé chercher de l'huile de palme pour mettre dans les moteurs afin de réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Or, cela est impactant dans la biodiversité des forêts tropicales." Il s'agit donc de trouver des solutions communes. 

4 - Les pollutions

On parle beaucoup de la pollution des déchets plastiques dans les océans. Mais les pesticides dans les champs sont aussi une pollution et "ils ont fait disparaître les insectes et donc les oiseaux", rappelle Yann Wehrling. Près de la moitié des espèces d'insectes, essentiels aux écosystèmes comme aux économies, sont en déclin rapide dans le monde entier, alerte une étude publiée en février. Les chercheurs australiens désignent le bouleversement de leur habitat et le recours aux pesticides de synthèse, au cœur de l'intensification de l'agriculture dans le monde ces soixante dernières années, comme responsables. 

5 - Les espèces envahissantes

Dans une moindre mesure, mais qui pourrait prendre de l'ampleur, la présence d'espèces envahissantes est l'une des causes de la disparition de la biodiversité. Il s'agit des espèces qui occupent tout un espace et qui détruisent toutes les autres espèces comme les algues vertes et des frelons d'Asie.

Europe 1
Par Marthe Ronteix