Désir de parentalité : près de 40% des personnes homosexuelles souhaitent avoir des enfants

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Selon une étude Ifop pour l'association des familles homoparentales, dévoilée mardi par FranceInfo et "Têtu", près de 40 % des gays et des lesbiennes affirment vouloir un enfant au cours de leur vie.

Près de 40% des gays et des lesbiennes en âge de procréer affirment vouloir un enfant au cours de leur vie. C'est ce que dévoile mardi une étude de l'Ifop pour l'Association des familles homoparentales (ADFH) détaillée par Franceinfoet Têtu*. 35% des personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres) précisent par ailleurs vouloir fonder une famille dans les trois ans à venir. Selon des enquêtes de l'institut national d'études démographiques, citées par FranceInfo, ce désir de parentalité est relativement semblable à celui de l'ensemble des Français.

La PMA et la GPA favorisées. Par ailleurs, 58% des personnes homosexuelles interrogées affirment qu'elles opteraient pour la procréation médicalement assistée (PMA) ou la gestation pour autrui (GPA) si elles devaient avoir un enfant. Elles sont 31% à préférer l'adoption et seulement 11% à évoquer la possibilité de concevoir et d'élever un enfant avec une personne de sexe opposé, autrement appelé coparentalité.

Le Comité d'éthique favorable à la PMA. Dans un avis publié mardi, le Comité d'éthique (CCNE) s'est dit favorable à l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules pour "pallier une souffrance" qui "doit être prise en compte".

*Étude de l’Ifop pour l’ADFH réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 23 mai au 6 juin 2018 auprès d’un échantillon de 994 personnes homosexuelles, bisexuelles et transgenres, extrait d’un échantillon global de 12.137 personnes représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.