Découvrez la liste des 18 sites déjà sélectionnés pour le Loto du Patrimoine

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le cru 2019 du Loto du patrimoine comportera notamment des châteaux, des abbayes, des moulins, mais aussi des temples tamouls à La Réunion.

La bibliothèque Fesch d'Ajaccio, la glacière d'Etel dans le Morbihan ou encore le phare de l'île aux marins à Saint-Pierre-et-Miquelon : 18 sites emblématiques à restaurer ont déjà été sélectionnés pour le prochain Loto du Patrimoine.

Le ministre de la Culture Franck Riester et l'animateur Stéphane Bern vont détailler lundi à Château-Thierry dans l'Aisne la deuxième édition de ce loto qui vise à financer la rénovation de monuments dans toute la France.

Des châteaux, des abbayes, des moulins, des temples tamouls... Le cru 2019 comportera notamment des châteaux comme celui de Maulnes dans l'Yonne ou celui de By, la maison de Rosa Bonheur et des abbayes, celle de Sainte-Marie de Longues-sur-mer dans le Calvados ou de Notre Dame de Sénanque dans le Vaucluse, a appris l'AFP dimanche auprès de la Fondation du patrimoine. 

Mais aussi des moulins (de la fontaine dans le Loir et Cher ou de Bar-sur-Seine dans l'Aube), un relais à Saint-Laurent, des façades de maison à Saint-Pierre en Martinique ou encore des temples tamouls à Saint-Louis-de-la-Réunion. Les 18 sites sont détaillés sur le site www.missionbern.fr.

Une "formidable mobilisation". "Franck Riester et Stéphane Bern souhaitent remercier et montrer aux Français ce que leur formidable mobilisation lors du Loto Patrimoine 2018 a permis", a indiqué la Fondation. Interrogé sur Public Sénat mercredi, Franck Riester s'est félicité que "plus de 40 millions d'euros aient été récoltés en plus de ceux mobilisés chaque année par l'État pour le patrimoine".

La FDJ étoffe son offre de jeux. Il a aussi précisé que "le dispositif allait évoluer au niveau de la loterie". La Française des Jeux (FDJ) veut étoffer cette année son offre de jeux. Deux jeux à gratter devraient être proposés et un tirage exceptionnel du Loto devrait avoir lieu le 14 juillet. L'an dernier, outre les 22 millions d'euros de la FDJ, 21 millions d'euros ont été versés par l'État pour compenser les taxes prélevées sur les jeux.

"Il y a également eu environ six millions d'euros de financements privés collectés dans ce contexte-là, ce qui fait près de 50 millions d'euros supplémentaires pour le patrimoine", avait souligné récemment Stéphane Pallez, présidente de la Française des Jeux à l'AFP.

Stéphane Bern continue de réclamer que l'État exonère le Loto du patrimoine des taxes prélevées sur les jeux. "Je dis 'laissez-moi les taxes !'", précise-t-il dans une interview dans Le Parisien daté de dimanche. 

Plus de 3.000 sites en difficulté recensés. Pour cet "An 2 de la Mission Patrimoine", 118 monuments en péril doivent être désignés. Les candidats et les besoins de financement sont énormes, mais le public a répondu massivement, en raison notamment de la notoriété de Stéphane Bern dont les émissions télévisées continuent d'être très suivies. Plus de 3.000 sites en difficulté ont été recensés à la fermeture des candidatures le 28 février.

Les 18 sites sélectionnés :

  • L'abbaye Sainte-Marie de Longues-sur-Mer dans le Calvados
  • Le Beffroi de Béthune dans le Pas-de-Calais
  • La maison de Rosa Bonheur à Thomery en Seine-et-Marne
  • Le moulin de Bar-sur-Seine dans l'Aube
  • La Glacière municipale d'Étel dans le Morbihan
  • Le moulin de la Fontaine à Thoré-la-Rochette dans le Loir-et-Cher
  • Le château de Maulnes à Cruzy-le-Châtel dans l'Yonne
  • Les ruines des Herbiers en Vendée
  • L'amphithéâtre de Saintes en Charente-Maritime
  • Le Viaduc des Fades aux Ancizes-Comps dans le Puy-de-Dôme
  • L'abbaye Notre-Dame de Sénanque à Gordes dans le Vaucluse
  • Le fort de Brescou à Agde dans l'Hérault
  • La bibliothèque Fesch à Ajaccio en Corse-du-Sud
  • L'église Saint-André de Morne-à-l'Eau en Guadeloupe
  • La façade de la cathédrale à Saint-Pierre en Martinique
  • Le relais du Barcaret à Saint-Laurent-du-Maroni en Guyane
  • Le temple du Gol à Saint-Louis à La Réunion
  • Le phare de l'Île aux Marins à Saint-Pierre-et-Miquelon