Déconfinement : "On n'a jamais eu autant de commandes" de vélos électriques

  • A
  • A
La demande de vélos électriques explose avec la perspective du déconfinement (photo d'illustration). 1:27
La demande de vélos électriques explose avec la perspective du déconfinement (photo d'illustration). © AFP
Partagez sur :
Le déconfinement marque le début d'une reprise de l'activité des Français, mais beaucoup ne sont pas prêts à reprendre les transports en commun, à en juger par l'explosion de la demande de vélos, notamment électriques. "C'est du non-stop", témoigne au micro d'Europe 1 Arnaud Haddouck, patron de Vélo-bécane, une entreprise spécialisée. 

Peut-être faites-vous partie des Français qui réfléchissent déjà à une alternative pour éviter de reprendre les transports en commun après le déconfinement. A quelques jours de la date fatidique du 11 mai, les chiffres de vente de vélos en ligne ont en tous cas explosé - +50% pour le site Rakuten, 30% pour Decathlon... La tendance est particulièrement au deux roues électrique, et ne profite pas qu'aux "grandes" entreprises. 

"On n'a jamais eu autant de commandes", témoigne ainsi Arnaud Haddouck, patron de Vélo-bécane, spécialiste du vélo électrique, qui vient de vivre un mois d'avril tout à fait exceptionnel avec 500 vélos vendus, contre 200 l'an dernier à la même période. "C’est du non-stop. On n’a plus d’horaires. On a doublé les effectifs. A l’assemblage, on est passé de 10 à 20 personnes en l’espace d’un mois et demi."

"Ils ne veulent plus prendre les transports en commun"

Tandis que les employés s'affairent, le magasin parisien de l'entreprise garde son rideau baissé. "Donc aujourd’hui, les clients ont pris l’habitude de passer commande directement en ligne. Ils ne veulent plus prendre les transports en commun donc il sont obligés de s’équiper", explique Arnaud Haddouck. 

Les entreprises du secteur jointes par Europe 1 l'assurent : lors de la réouverture des boutiques, il y aura du stock... Et même des offres promotionnelles pour encourager une dynamique déjà bien enclenchée. L'an dernier, près d'un vélo vendu sur deux disposait d'une assistance électrique.

Europe 1
Par Elise Denjean, édité par Margaux Lannuzel