La sécurité, première préoccupation des municipales : "Celui qui met des caméras, il a mon vote"

, modifié à
  • A
  • A
La sécurité, la priorité des Français à un mois des municipales. 1:27
La sécurité, la priorité des Français à un mois des municipales.
Partagez sur :
Neuf français sur 10 ont l'intention d'aller voter, selon le sondage Europe 1 réalisé avec BVA, publié mercredi. Ce sondage révèle aussi la préoccupation numéro un des Français : la sécurité. Et ça ne concerne pas que les quartiers défavorisés. Au Vésinet, commune chic des Yvelines, les habitants déclarent, au micro d'Europe 1, ne pas se sentir assez protégés.
REPORTAGE

À un mois des élections municipales, Europe 1 s'intéresse aux sujets qui préoccupent les Français. Et d'après le sondage réalisé avec BVA, publié mercredi, la sécurité est la priorité de la majorité des Français. Elle devance la protection de l'environnement ou les impôts. Et cette préoccupation ne touche pas forcément que les quartiers défavorisés. Dans la très chic ville de Vésinet, dans les Yvelines, les habitants déclarent ne pas se sentir suffisamment protégés.

"Celui qui met des caméras, il a mon vote", déclare Valérie, une riveraine qui s'est déjà fait cambrioler. "Je trouve qu’on n’est pas suffisamment protégé. Hier ils ont installé des nichoirs pour des chauves-souris, ce qui est plutôt pas mal mais on s’en fout un peu. Ce serait plus intéressant d’installer des caméras sur le parc des Ibis pour savoir ce qu’il se passe et intervenir immédiatement", ajoute-t-elle.

"On ne s'aventurerait pas le soir"

Nicole, comme 41% des retraités, se préoccupe de sa sécurité. Pour elle, les 72 caméras déjà installées dans la commune ne sont pas suffisantes. La grande crainte de cette habitante, se faire voler son sac dans la rue qui mène au RER. "C’est surtout le soir. On ne s’aventurerait pas le soir. Bon, est-ce que les effectifs sur le plan de la sécurité des gens est suffisante ? On se pose la question quand même. Ça c’est le grand problème".

Cette peur le maire actuel l'a bien intégrée. L'an dernier, il a renouvelé l'armement de sa police et a augmenté le nombre d'entraînement aux tirs. 

Europe 1
Par Pierre Herbulot édité par Olfa Ayed