Covid-19 : pourquoi des députés demandent une réouverture des restaurants le midi

  • A
  • A
Restaurant Restaurants 1:17
Les bars et les restaurants sont fermés depuis le 30 octobre. © CRÉDITSTEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :
Une quarantaine de députés demandent au Premier ministre de rouvrir les restaurants le midi à partir du 30 mars. Parmi les signataires, Éric Coquerel (LFI) a estimé dimanche sur Europe 1 que cela permettrait d’éviter les rassemblements devant les restaurants et de mieux faire respecter les règles sanitaires.

Une quarantaine de députés de tous bords politique demande au Premier ministre Jean Castex, via une tribune publiée dans le Journal du dimanche, d’étudier la réouverture des restaurants le midi à partir du 30 mars "avec les procédures sanitaires adéquates". Selon eux, cela permettrait à celles et ceux qui n’ont pas de cantine d’entreprise de bénéficier d’un lieu et d’un temps adapté et raisonnable pour la pause du midi.

"Il est possible de trouver un compromis"

"Dans les rues des villes, le midi, pour les gens qui travaillent, la situation est souvent ubuesque parce qu’on observe que les gens mangent devant les restaurants, debout donc proches les uns des autres", a argumenté Eric Coquerel, député de La France insoumise, dimanche midi sur Europe 1. "Quand vous mangez, vous enlevez votre masque donc je ne suis pas certain que les conditions sanitaires soient plus respectées que si vous étiez à table sur des terrasses organisées. Faisons un peu confiance aux gens pour se responsabiliser afin de recommencer l’activité des restaurateurs. La plupart des restaurants l’avait déjà fait donc il est possible de trouver un compromis de ce type", a-t-il poursuivi.

Les restaurants sont fermés depuis le 30 octobre

Dans la tribune publiée dans le JDD, les 42 députés signataires insistent sur ce point : "la quasi-totalité des professionnels du secteur ont toujours respecté les consignes sanitaires et mis en place des procédures strictes" depuis le début de la crise sanitaire. Selon eux, rouvrir tous les restaurants permettrait également, "au-delà des conditions financières dramatiques des professionnels et de l'augmentation probable des dépôts de bilan", de ne pas aggraver la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur.

"Ceux qui travaillaient dans ces établissements sont à présent en intérim dans d'autres secteurs. Beaucoup d'entre eux ne souhaitent pas retourner travailler dans la restauration. Il faut donc rapidement rouvrir ces lieux, même de façon partielle, pour ne pas perdre ceux qui auraient encore l'envie de travailler dans les restaurants", affirment les signataires.

Depuis le 30 octobre, bars, cafés et restaurants sont fermés en France. Seule une activité résiduelle de vente à emporter leur est permise. Cette demande intervient alors que le gouvernement envisage un nouveau tour de vis dans 20 départements qui craignent une explosion du nombre de contaminations au Covid-19.

Europe 1
Par Damien Mestre avec AFP