Covid-19 : les contaminations au plus haut depuis le début mai

, modifié à
  • A
  • A
Près de 22.000 cas ont été rapportés à l'occasion du dernier bilan de Santé publique France jeudi.
Près de 22.000 cas ont été rapportés à l'occasion du dernier bilan de Santé publique France jeudi. © Sameer Al-DOUMY / AFP
Partagez sur :
Selon les chiffres publiés jeudi par Santé publique France, le nombre de cas de Covid-19 enregistrés en 24 heures est à son plus haut depuis début mai avec près de 20.000 contaminations. Avec près de 7.000 prises en charge, la pression sur l'hôpital reste toutefois modérée à ce stade, alors que la vaccination poursuit sa progression.

Le nombre quotidien de nouveaux cas de Covid-19 a grimpé au plus haut depuis le début mai, à près de 22.000, selon les chiffres publiés jeudi par Santé publique France. L'agence sanitaire a fait état de 21.909 contaminations en 24 heures, du jamais vu depuis le 5 mai. Le taux de positivité ne cesse de monter lui aussi, s'établissant à 3,2% (sur sept jours, à J-3), soit un demi-point de hausse en un seul jour. Cette reprise de l'épidémie est due au variant Delta, beaucoup plus contagieux que les autres formes du coronavirus.

La pression sur l'hôpital reste modérée

La pression sur l'hôpital, pour autant, reste modérée à ce stade. Santé publique France fait état de 6.832 hospitalisations, le nombre le plus bas depuis octobre 2020. C'est presque deux tiers de moins que deux mois auparavant. Et parmi ces patients, seuls 868 sont dans un service de soins critiques (qui traite les cas les plus graves), soit sept de plus que la veille, alors que cette statistique était à son plus bas depuis septembre.

Mais le ministre de la santé Olivier Véran a prévenu que cela ne durerait pas forcément. "La baisse s'est ralentie, et dans cinq régions, notamment celles du sud, on voit qu'il commence à y avoir une augmentation du nombre de patients en réa", a-t-il expliqué au Sénat. C'est le cas par exemple en Occitanie ou Provence-Alpes-Côte d'Azur. En Île-de-France, qui regroupe plus du quart des patients en services de soins critiques du pays, le nombre baisse toujours en revanche.

La mortalité reste basse

La vaccination continue ses progrès. D'après la Direction générale de la santé, 39.028.057 personnes, soit 57,9% de la population française, ont reçu au moins une injection. Le gouvernement vise 50 millions fin août. Et 32.280.960 personnes sont entièrement vaccinées, soit 47,9% de la population. La mortalité est aussi tombée à des niveaux bas, avec 11 morts sur les dernières 24 heures, portant le total des décès à 111.587 depuis le début de l'épidémie.