Covid-19 : après des mois de télétravail, les kinés voient défiler les patients

  • A
  • A
Le télétravail a des conséquences sur le dos, les cervicales et les genoux.
Le télétravail a des conséquences sur le dos, les cervicales et les genoux. © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
Après des mois de télétravail imposés, les kinés voient arriver dans leurs cabinets des patients souffrant du dos, des cervicales, mais aussi des genoux. A cause d’une mauvaise chaise de travail ou d’une mauvaise position devant leur ordinateur portable.
REPORTAGE

Le confinement est désormais derrière nous, la fin du couvre-feu approche et la fameuse "vie d’avant" reprend, mais beaucoup de salariés sont encore en télétravail. Ou paient les conséquences de longs mois de télétravail : le mal de dos. Depuis le premier confinement, c’est devenu l'un des principaux motifs de consultation chez les kinés.

"Les premières douleurs sont arrivées pendant le confinement"

C’est par exemple le cas de François. Chaque semaine depuis un mois, il s'installe sur la table de massage, dans un cabinet parisien. Les premières douleurs dans le bas du dos et les cervicales sont arrivées pendant le confinement l'an dernier, jusqu'à ce qu'elles deviennent insupportables. En cause : le télétravail. "J’ai des douleurs dans le bas du dos qui sont principalement dues à une mauvaise chaise de travail et également des douleurs au niveau des cervicales à cause de l’utilisation d’un ordinateur portable qui me contraint à avoir la tête qui se penche sur mon ordi et mes épaules qui se resserrent", raconte-t-il au micro d’Europe 1.

"J’ai 70% de patients qui représentent des problèmes liés au cervicalgie, au lombalgie et à des douleurs aux genoux, car les gens passent leur temps à rester assis", constate Fanny Bakayoko, kiné du sport en temps normal. Mais depuis l'épidémie de Covid-19, sa clientèle a complètement changé.

Parmi les conseils tout simples, vous pouvez surélever votre ordinateur portable à hauteur des yeux et rajouter un clavier en-dessous, faire régulièrement des pauses et bouger, en passant par exemple vos appels téléphoniques en marchant.

Europe 1
Par Carole Ferry édité par Léa Leostic