Coronavirus : quelles mesures de précaution sont à respecter ?

, modifié à
  • A
  • A
Les masques de protection que beaucoup achètent sont surtout recommandés pour les personnes déjà infectées. (Photo d'illustration) 1:14
Les masques de protection que beaucoup achètent sont surtout recommandés pour les personnes déjà infectées. (Photo d'illustration) © AFP
Partagez sur :
Alors que le bilan mondial du coronavirus s'est alourdi à plus de 2.600 morts, Olivier Véran, ministre de la Santé, s'est montré rassurant, dimanche. S'il "n'y a pas d'épidémie en France", selon le ministre, les autorités invitent chacun à respecter des mesures de protection.

"Il n'y a pas d'épidémie en France", a déclaré dimanche Olivier Véran, nouveau ministre de la Santé. Se voulant rassurant, l'ancien député Isérois a néanmoins rappelé qu'en métropole, "un malade était hospitalisé" et a affirmé que la France regardait la situation italienne "avec beaucoup d'attention". En cause, le troisième décès transalpin lié au coronavirus, survenu ce dimanche, alors que le bilan mondial de l'épidémie s'est alourdi à plus de 2.600 morts

"Nous mettons tout en œuvre pour que cette situation reste maîtrisée", a poursuivi Olivier Véran, annonçant qu'il allait faire "activer" 70 nouveaux hôpitaux pour pouvoir accueillir les malades du coronavirus en cas de propagation de la maladie en France.

Une série de "gestes barrières"

Pas d'épidémie de coronavirus en France donc, mais les autorités appellent toutefois à la vigilance. Comme lors de chaque risque d'épidémie, des mesures de précaution sont à respecter. L'Organisation mondiale de la santé recommande d'adopter une série de "gestes barrières". C'est la meilleure façon de se protéger et de protéger son entourage : se laver les mains consciencieusement, se couvrir la bouche ou le nez si vous toussez ou éternuez et maintenir une distance de sécurité d'un mètre avec les personnes qui vous semblent présenter des symptômes comme la fièvre, la toux ou des difficultés respiratoires.  

Les masques de protection, que beaucoup achètent, sont surtout recommandés pour les personnes déjà infectées. Mais attention, le délai d'utilisation est relativement court, certains masques n'étant plus efficaces au-delà de trois heures. Cette situation a entraîné de nombreuses pénuries depuis la découverte du coronavirus.  

Les voyages en Chine déconseillés

Le ministère des Affaires étrangères déconseille de se rendre en Chine sauf pour "raison impérative", où l'épidémie s'est déclarée, est-il indiqué sur le site internet du quai d'Orsay. La province de Hubei, foyer du nouveau coronavirus, est, elle, une zone "formellement déconseillée" et est classée "zone rouge". Et si on rentre d'une région touchée par le virus, il faut être particulièrement vigilant. Santé publique France invite à mesurer sa température deux fois par jour, et si des symptômes apparaissent, il ne faut pas aller aux urgences ou chez un médecin, mais appeler le 15.

 

Masque anti-virus : Comment bien le choisir, le porter et se protéger de la contamination ? 

Depuis que des cas de coronavirus ont été déclarés en France, on assiste à  une ruée dans les pharmacies pour l’achat de masques de protection. Sont-ils efficaces contre les virus, quels qu’ils soient ? Comment bien les choisir et surtout, comment les porter pour une vraie efficacité ? Les explications du Docteur Jimmy Mohamed. 

Europe 1
Par Nicolas Feldmann, édité par Ariel Guez