Coronavirus : pour Castaner, "il faut que les marchés restent ouverts", mais "avec civisme"

, modifié à
  • A
  • A
Castaner 1:47
Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner était l'invité de la matinale d'Europe 1 le jeudi 19 mars 2020. © Europe 1
Partagez sur :
Alors que le gouvernement demande aux Français de rester au maximum chez eux, des images du marché très fréquenté de Barbès, dans le nord de Paris, ont suscité la polémique mercredi. "Il faut que les marchés restent ouverts pour que les Français puissent s'alimenter", a réagi Christophe Castaner sur Europe 1 jeudi.
INTERVIEW

Des images du marché très fréquenté de Barbès, dans le nord de Paris, ont suscité la polémique mercredi alors que les Français sont invités à limiter leurs déplacements pour lutter contre la propagation du coronavirus. "Il faut que les marchés restent ouverts pour que les Français puissent s'alimenter", a estimé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner jeudi sur Europe 1, tout en appelant à "la responsabilité des maires" et au "civisme" des Français.

"Ce civisme est collectif"

"Nous avons besoin que les Français puissent aller s'alimenter et donc les marchés non sédentaires sont une façon de s'alimenter", a-t-il déclaré. Mais le ministre de l'Intérieur a souhaité lancer un appel aux maires, à qui il demande de "faire en sorte que les marchands non sédentaires qui ne vendent pas de produits alimentaires ne soient plus accueillis sur les marchés" afin de laisser plus d'espace entre les stands et faciliter les déplacements.

Christophe Castaner demande aussi aux Français qui font leurs courses alimentaires d'avoir "les bons comportements" et de "respecter cette distance d'un mètre". "Ils le font pour eux, pour ceux qu'ils vont croiser, pour les marchands", a-t-il ajouté. "Ce civisme est collectif, cette responsabilité est collective", a-t-il souligné en demandant aux Français d'être solidaires avec les blouses blanches ainsi qu'avec les gendarmes et les policiers. 

"On a besoin aussi de discipline et d'ordre. Le meilleur ordre commence par soi même, c'est celui de la discipline personnelle dans les comportements", a appuyé le ministre de l'Intérieur, qui invite les Français à se protéger et à protéger les autres.

Europe 1
Par Céline Brégand