Comment adapter sa conduite par temps de neige ?

  • A
  • A
Les automobilistes sont invités à la plus grande prudence.
Les automobilistes sont invités à la plus grande prudence. © Pascal GUYOT / AFP
Partagez sur :
Adoucir ses gestes, ralentir et faire attention aux pneus : l'épisode neigeux que connaît actuellement une partie de la banque contraint les automobilistes à accorder une attention particulière à leur conduite. 

La France ne connaît pas un épisode neigeux "exceptionnel", selon Météo-France, mais celui-ci a malgré tout occasionné quelques accidents sur les routes, mardi. Et rien ne dit que les automobilistes seront épargnés mercredi, alors que les flocons continueront de tomber sur une partie du pays durant cette journée. Quelques conseils existent cependant pour limiter le risque d'une mauvaise surprise.

Focus sur la route ! Prudence, donc, si vous devez conduire. La première des choses à faire est de garder les yeux sur la route, dans la direction où vous allez. Il faut oublier les petits coups d'œil sur les vitrines ou sur la clim. Comme à vélo, la voiture va suivre la direction de vos yeux.

Ensuite, il ne faut rien faire de brusque, ni coup de volant, ni d'accélérateur, ni de frein. Ça ne fera que vous dévier. Accompagnez le volant en souplesse avec les deux mains, anticipez longtemps à l'avance et touchez l'accélérateur du bout des orteils. Pareil pour le frein, sur lequel on laisse son pied : le freinage ABS qui occupe toutes les voitures maintenant empêche les roues de se bloquer.

Il est aussi recommandé de passer la troisième dès 20 km/h pour plus d'adhérence, d'utiliser le frein moteur en descente et de débrayer doucement en cas de dérapage. Enfin, il faut rouler moins vite : entre 10 et 20 km/h en ville, 50 km/h ailleurs.

Les pneus traditionnels en difficulté. Côté équipement, l'ancien pilote de rallye Bernard Darniche assure auprès d'Europe 1 que "les pneus que nous avons habituellement ne fonctionnent pas en deçà d'une température de 7 degrés". "Quand il fait 0 degrés au sol, nos pneus conventionnels se transforment en vrais morceaux de bois, le caoutchouc durcit et se nécrose. Si les pneus sont un peu usés, même à 50%, on n'évacue plus du tout la neige."

Pneus toutes saisons ou chaussettes à neige ? Face à ce risque, "les pneus toutes saisons sont recommandables" car "ils évacuent bien l'eau quand il y a de forts orages l'été" en plus d'apporter un "confort incroyable" l'hiver, insiste Bernard Darniche. Et "avec les limitations de vitesse, il n'y a pas de risque de surchauffe, même sur autoroute", lorsque le temps est plus clément. Pour les automobilistes qui n'aurait pas envie de passer à ces pneus toutes saisons, il existe des chaussettes à neige qui sont toutefois moins résistantes à l'usure mais plus simples à installer et à retirer, une fois l'épisode neigeux passé.

Europe 1
Par Pierre de Vilno, édité par Thibaud Le Meneec