Combat de chefs à la Tour Eiffel : Alain Ducasse, débouté, va en cassation

, modifié à
  • A
  • A
Alain Ducasse, LIONEL BONAVENTURE / AFP 1280
Alain Ducasse était aux fourneaux du restaurant "Jules Verne" depuis dix ans. © LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :
Aux fourneaux du "Jules Verne" depuis dix ans, Alain Ducasse voulait faire suspendre l'appel d'offres pour les services de restauration de la Tour Eiffel qui a retenu fin juillet le duo Frédéric Anton et Thierry Marx.

La justice administrative a débouté mercredi le chef Alain Ducasse, évincé du restaurant de la Tour Eiffel, qui contestait l'attribution de l'établissement à des chefs concurrents, selon une décision consultée par l'AFP.

Ducasse déposera "un recours en contestation de validité du contrat". "La société Excelsis, associant les groupes Ducasse et Elior, se pourvoira en cassation devant le Conseil d'État dans les jours qui viennent", peut-on lire dans un communiqué envoyé par son avocat Frédéric Thiriez. Elle déposera ensuite "un recours en contestation de validité du contrat" devant le tribunal administratif de Paris.

De son côté, la Société d'exploitation de la Tour Eiffel (SETE) estime que "le tribunal administratif a reconnu que la consultation menée par la Société d'exploitation de la Tour Eiffel s'était déroulée dans le plus strict respect des lois en vigueur".

Aux fourneaux du "Jules Verne" depuis dix ans, le chef voulait faire suspendre l'appel d'offres pour les services de restauration de la Dame de fer qui a retenu fin juillet le duo Frédéric Anton et Thierry Marx pour le compte de la multinationale Sodexo.

Ducasse avait déposé "un recours en contestation de validité du contrat". "Nous étions confiants car nous connaissons notre offre, ses atouts et surtout la rigueur avec laquelle nous avons travaillé sur ce projet et avec laquelle nous travaillons depuis toujours", indique Nathalie Bellon-Szabo, directrice générale monde Sodexo Sports et Loisirs, qui a réagi à la décision.

Lors des plaidoiries, le 16 août, la partie Ducasse avait invoqué un "manquement au principe d'impartialité" : le cabinet Nova Consulting, à qui la SETE a confié la notation des offres, avait été le conseil de Sodexo, ce qui génère un "conflit d'intérêts". "La relation entre Nova Consulting et Sodexo s'est terminée le 4 août 2015", avait répliqué la partie adverse lors de l'audience, assurant que "Sodexo a déposé une meilleure offre".

Un contrat de dix ans avec Sodexo. La SETE souligne que la prise d'effet du contrat avec l'alliance de Sodexo et des chefs Fréderic Anton et Thierry Marx doit intervenir le 1er octobre 2018, pour une durée de dix ans. Les chefs Frédéric Anton et Thierry Marx cumulent cinq étoiles Michelin et ont en commun d'avoir été jurés dans des émissions TV comme Master Chef et Top Chef.