Collégienne noyée dans le Val-d'Oise : les deux adolescents suspects écroués

, modifié à
  • A
  • A
La jeune femme a succombé à un guet-apens sous le viaduc de l'autoroute A15.
La jeune femme a succombé à un guet-apens sous le viaduc de l'autoroute A15. © THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :
Tous les deux âgés de 15 ans, les suspects ont été placés en détention provisoire et écroués. Ils sont mis en examen pour l'assassinat d'Alisha, 14 ans, et encourent jusqu'à vingt ans de prison. Une marche blanche se tiendra dimanche à Argenteuil à la mémoire de l'adolescente. 

Les deux collégiens du Val-d'Oise mis en examen pour l'assassinat de leur camarade de classe, violemment frappée puis noyée dans la Seine lundi à Argenteuil, ont été placés en détention provisoire, a annoncé jeudi le parquet de Pontoise. Les deux suspects, un garçon et une fille de 15 ans, ont été écroués dans les quartiers pour mineurs de deux établissements pénitentiaires, a indiqué le parquet à l'AFP. Ils encourent jusqu'à vingt ans de prison.

Alisha, 14 ans, a succombé à un guet-apens lundi après-midi sous le viaduc de l'autoroute A15, d'après les premiers éléments de l'enquête révélés mercredi soir à la presse par le procureur de Pontoise. Dans ce lieu à l'écart des habitations, la jeune fille aurait été brutalement frappée puis jetée dans le fleuve, encore consciente.

Des relations qui s'étaient dégradées ces dernières semaines

Les relations au sein du trio scolarisé en Troisième dans le même établissement, "trois amis au début", s'étaient dégradées ces dernières semaines, entre amourettes et "futilités" adolescentes, selon le procureur Eric Corbaux.

Les choses s'étaient envenimées au point que leur lycée professionnel avait temporairement exclu les deux suspects pour le harcèlement de la victime. Alisha avait vu son téléphone piraté et des photos d'elle en sous-vêtements diffusées sur Snapchat. Les deux mis en examen devaient passer en conseil de discipline mardi, le lendemain du drame. En garde à vue, les deux adolescents "n'ont pas fait part non plus d'un remords immédiat", a déclaré Eric Corbaux.

Une marche blanche prévue dimanche

"Ce serait bien de ne pas juger coupables ces enfants à l'emporte-pièce, en conférence de presse. Il y a une instruction, il y aura un procès, mon client a le droit à une défense", a répliqué sur Twitter Me Frank Berton, l'avocat du garçon mis en examen.

Une marche blanche se tiendra dimanche à Argenteuil à la mémoire d'Alisha, a annoncé à l'AFP la mairie de cette ville de 110.000 habitants. Celle-ci partira du lycée Cognacq-Jay, où étaient scolarisés les protagonistes, et aboutira sur les berges de la Seine.