Chutes de neige : encore 190.000 foyers privés d'électricité

, modifié à
  • A
  • A
En une journée, 140.000 foyers ont été réalimentés en électricité dans le sud-est de la France. (Photo d'illustration)
En une journée, 140.000 foyers ont été réalimentés en électricité dans le sud-est de la France. (Photo d'illustration) © DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :
Il restait encore 190.000 foyers privés d'électricité vendredi soir à 20 heures dans le sud-est de la France après les abondantes chutes de neige, soit 140.000 de moins que le pic atteint le matin même.

Près de 200.000 foyers restaient privés d'électricité vendredi soir après une importante chute de neige en Rhône-Alpes, qui a causé la mort d'un automobiliste - écrasé par un arbre - et perturbé le trafic sur plusieurs axes routiers et ferroviaires. La situation s'améliore progressivement mais 190.000 foyers étaient encore dépourvus de courant à 20 heures, soit 140.000 de moins qu'en matinée, principalement dans la Drôme, l'Ardèche, l'Isère, le Rhône, la Loire et les Alpes-de-Haute-Provence, selon Enedis.

"Il y a deux jours de travail ardu", avait estimé sur Europe 1 Robin Devogelaere, directeur de la communication du gestionnaire du réseau de distribution d'électricité. La fermeture d'axes routiers a compliqué aussi la tâche des "plus de 2.000 techniciens" d'Enedis et d'entreprises partenaires (travaux et élagage) mobilisés sur le terrain, selon le gestionnaire qui a déclenché sa "Force d'intervention rapide électricité (FIRE)" en renfort. 

300 places d'hébergement mises en place

Préfectures et collectivités locales ont identifié les lieux à réalimenter en priorité, via le réseau ou par 210 groupes électrogènes en cours d'installation ou d'acheminement. A Romans-sur-Isère dans la Drôme, département le plus touché, des commerces n'ont pas ouvert vendredi faute d'alimentation électrique, de même que la mairie. Les équipements sportifs resteront fermés ce week-end, ainsi que les écoles lundi, pour des vérifications de sécurité. La préfecture du département a mis à disposition 300 places d'hébergement en urgence, en plus du dispositif habituel, pour accueillir des personnes privées de courant.

Plus de 10.000 clients particuliers et entreprises de l'opérateur de téléphonie Orange ont par ailleurs été privés de téléphonie fixe en Drôme et Ardèche, et quelque 50.000 clients d'Internet.