Aujourd'hui, le taux de syndicalisation en France est de 11%

  • A
  • A
Dans le privé comme le public, la part des plus de 50 ans est la plus importante.
Dans le privé comme le public, la part des plus de 50 ans est la plus importante. © BERTRAND LANGLOIS / AFP
Partagez sur :
Le taux de syndicalisation était en 2016, en France, de 19,1% dans la fonction publique, tandis qu'il était de 8,4% dans le secteur privé. 

Le taux de syndicalisation en France entière, secteurs privé et public confondus, était de 11% en 2016, en léger retrait par rapport aux 11,2% de 2013, dernier chiffre publié, selon les statistiques du ministère du Travail, publiées mardi. Il y a une forte disparité public-privé, avec un taux de 19,1% dans la fonction publique (19,8% en 2013) et de 8,4% (8,7%) dans le privé, selon le service des statistiques du ministère.

Près d'un quart de plus de 50 ans dans la fonction publique. Dans la fonction publique, 21,7% sont des hommes et 17,5% des femmes, avec une part majoritaire chez les 50 ans et plus (24,4%), quand seulement 5,6% des moins de 30 ans sont syndiqués. 23,5% sont des cadres, 17,9% des employés, 17,3% des professions intermédiaires et 20,7% des ouvriers.

Une décrue amorcée depuis la fin des années 1960. Dans le secteur privé, il y a également davantage d'hommes syndiqués (9,9%) que de femmes (6,8%). La plus grande part (11,5%) ont 50 ans et plus, quand les moins de 30 ans sont seulement 3,3% à adhérer à un syndicat. Les professions intermédiaires sont les plus syndiquées (10,3%), suivies des ouvriers (8,8%), des employés (7,9%) et des cadres (6,3%). Le taux de syndicalisation est stable depuis les années 1990 en France, autour de 11%. Il a commencé sa décrue à partir de la fin des années 1960, où il était à 20%.