Vergès, "avant tout un rebelle" (Collard)

  • A
  • A
Partagez sur :

Jacques Vergès, un des avocats les plus controversés et redoutés du barreau de Paris, est mort jeudi d'un arrêt cardiaque à l'âge de 88 ans. "C'était d'abord et avant tout un rebelle, et c'est ce qui fait son honneur", a réagi Me Gilbert Collard, vendredi matin sur Europe 1.

"Je savais qu'il était très malade. Je dinais avec un confrère il y a très peu de temps qui me disait que l'état de santé de Jacques Vergès était très inquiétant. Et voilà que tout d'un coup on apprend sa mort", a déclaré l'avocat, avant de poursuivre : "il rejoint le triste pays des grandes voix qui se sont tus. Pour un avocat de ma génération, c'est un modèle sur lequel le rideau tombe. C'est triste. Il incarnera la rébellion et c'est ce qui fait l'avocat : ne pas être d'accord, lutter".

"C'était d'abord et avant tout un rebelle, et c'est ce qui fait son honneur. Il avait d'autant plus d'honneur qu'il avait d'ennemis, même si on n'a pas toujours été d'accord. Je me rappelle l'avoir affronté dans le procès Barbie, où il défendait Klaus Barbie et moi les parties civiles. Il n'empêche qu'il était là alors que tout le monde le huait. C'est notre rôle, d'être du côté de la solitude : c'est là où on est grand et lui il fut souvent grand de ce point de vue là", a ajouté Me Gilbert Collard.