Tabac : "il y a peut-être des entorses" (E1)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

La chasse aux fumeurs dans les cafés restaurants va se renforcer. Deux ministres, celui de la Santé Xavier Bertrand et celui de l'Intérieur Claude Guéant viennent d'envoyer une nouvelle circulaire au préfet qui prévoit de multiplier les contrôles contre le tabagisme dans les lieux publics et, en particulier, dans les cafés et les restaurants.

Didier Chenet, président du Synhorcat, le Syndicat national des Hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs, a reconnu jeudi sur Europe 1 la dérive de certains cafetiers : "si elle est constatée par un certain nombre de personnes, je ne peux pas faire autrement que de dire qu’il y a peut-être des entorses". Avant d'ajouter : "nous considérons encore une fois que la loi est la loi et donc nous ne pouvons pas couvrir ce genre de dérives".

Au sujet des terrasses, petit paradis des fumeurs, souvent considéré comme une zone "borderline" entre fumeurs et non-fumeurs, le président du Synhorcat a affirmé : "elles représentent à peu près 30% du chiffre d’affaires des cafés. Effectivement, cette clientèle qui vient en terrasse, et qui pour bon nombre est fumeuse, est une clientèle importante". "Mais, à partir du moment où il y a des établissements dans lesquels il n’y a plus de fumeurs, vous avez des gens qui viennent plus facilement et notamment en famille. (…) Donc il y a un transfert de clientèle entre fumeurs et non-fumeurs", a-t-il certifié.