Restos du cœur : il y a des "agriculteurs surendettés"

  • A
  • A
Partagez sur :

Véronique Colucci, l'ex-femme de Coluche et membre du Conseil d’administration des Restos du Cœur, a affirmé sur Europe 1 qu'avec "la crise" et "les licenciements", il y avait toujours plus de monde aux Restos du Coeur, notamment, "des agriculteurs surendettés". "Depuis cinq ans maintenant, on a dépassé les 30% d’augmentation", a-t-elle assuré sur Europe 1.

"Les mamans, les personnes âgées, les jeunes sans emploi. Il y a toutes sortes de catégories qui sont dramatiquement touchées. C’est vrai que lorsqu’on entend que des enfants sont à la rue, avec des mères qui ne savent où aller, ni comment les nourrir, ni les vêtir, c’est là qu’on porte tous nos efforts pour que cela s’améliore", a affirmé Véronique Colucci.

>>> A lire : Les Restos du Coeur lancent leur campagne

Cette année, un espace pour les séniors ouvrent également en région parisienne, à Montreuil. "Il y a des personnes abandonnées. Si il y a une descendance, elle se manifestera pour un éventuel héritage, mais sinon, ils sont totalement seuls. Ils sont, la plupart du temps, expropriés. Ils ne savent pas ce qui leur arrive. Ils ont au moins autant besoin d’aide alimentaire que de chaleur humaine", a-t-elle déclaré.

"On voit de plus en plus des agriculteurs surendettés qui viennent. Ce n’est pas du tout l’image d’Epinal de l’agriculteur avec la petite maison, la cheminée qui fume et deux vaches. Et puis en réalité, ils sont pendus par les dettes", a déploré l'ex-femme de Coluche.