Prison requise contre un nationaliste corse

  • A
  • A
Partagez sur :

Trois ans de prison ferme ainsi que cinq ans d'interdiction du territoire de Corse-du-Sud ont été requis jeudi contre un militant nationaliste corse, Olivier Sauli, accusé d'avoir participé à une tentative d'attentat en 2007 contre une résidence secondaire en construction.

Olivier Sauli, 48 ans, était jugé par le tribunal correctionnel de Paris pour "association de malfaiteurs en vue de préparer un acte terroriste". Il a toujours réfuté les faits qui lui sont reprochés. Membre du parti indépendantiste Corsica Libera, il est poursuivi pour une tentative d'attentat contre une maison en construction à Levie (Corse-du-Sud), appartenant à un couple demeurant en Haute-Garonne.

Un engin explosif, qui n'avait pas explosé en raison d'un dysfonctionnement, y avait été découvert en mai 2007. La tentative d'attentat avait été revendiquée quelques semaines plus tard par le FLNC Union des Combattants.