Ecole: la réforme pour 2014 (SNUipp-FSU)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Les enseignants sont appelés à la grève mardi pour reporter la réforme des rythmes scolaires à 2014 et pouvoir en discuter suffisamment d'ici là, a expliqué  Sebastien Sihr, secrétaire général du SNUipp-FSU, invité mardi matin sur Europe 1.

>> LIRE AUSSI : Une mobilisation sociale tous azimuts

"Alors que nous attendions une belle et grande réforme pour l'aménagement du temps de l'enfant, nous sommes tout simplement déçus par ce qui est en train de se mettre en œuvre sur le terrain", a-t-il expliqué. "Et d'ailleurs, nous ne sommes pas les seuls : les communes sont les premiers opposants à cette réforme. Seulement 8% des écoles et 14% des élèves passeraient en 2013 à 4 jours et demi, ce qui prouve bien qu'elles traînent les pieds et ont du mal à mettre en place quelque chose de cohérent."

Concrètement, que veut le SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire ? "Je demande tout simplement au ministre que là où il y a accord avec toutes les parties prenantes, allons-y pour 2013, partout ailleurs il faut un report systématique en 2014 et il faut que les collectivités, les parents, les enseignants se mettent à nouveau autour de la table, ce qui n'a pas d'ailleurs jamais été réalisée malgré nos demandes, maintenant que les différents problèmes ont été identifiés : la place des conseils d'école, les locaux, la gratuité… Il faut qu'on puisse discuter, trouver des solutions pour mettre en place une réforme réussie en 2014."

>> LIRE AUSSI : Rythme scolaire : ces villes déjà prêtes