300 millions de doses Moderna attendues pour l'Europe en 2021 : "On sera dans les temps"

, modifié à
  • A
  • A
Environ 1,4 million de doses du vaccin Moderna ont été livrées en France depuis janvier. 1:25
Environ 1,4 million de doses du vaccin Moderna ont été livrées en France depuis janvier. © Paul Sancya / AFP
Partagez sur :
Le vaccin Moderna contre le Covid-19 est administré en Europe depuis le mois de janvier. Pour le moment, environ 1,4 million de doses ont été livrées en France, sur les 300 millions qu'attend l'Union européenne d'ici la fin de l'année. "On sera dans les temps", assure la directrice commerciale au micro d'Europe 1.
INTERVIEW

Autorisé par l'Agence européenne du médicament début janvier, le vaccin Moderna contre le Covid-19 est administré en France depuis le début d'année. Avant même sa validation, l'Union européenne avait précommandé 160 millions de doses, avant d'en acheter 300 millions supplémentaires au mois de février. Pour le moment, seules 1,4 million d'entre elles ont été livrées dans l'Hexagone. "Nous sommes en phase avec nos prédictions de production. C'est une montée en puissance", explique Corinne Le Goff, directrice commerciale de la société Moderna, invitée d'Europe 1 mercredi. 

"Notre trajectoire de fabrication est conforme à nos prédictions

La seconde commande passée par la commission européenne était plus précisément de 150 millions de doses pour les troisième et quatrième trimestres 2021 avec une option de 150 millions de doses en plus pour 2022. "On sera dans les temps. Notre trajectoire de fabrication est conforme à ce qu'on avait dit", souligne-t-elle. Le laboratoire avait annoncé un rythme de livraison de 500.000 doses par mois. A titre de comparaison, Pfizer misait au même moment sur la livraison de 500.000 doses hebdomadaire - avant de subir un important retard au démarrage

Carburant éventuel de la fameuse "montée en puissance", le groupe suédois Recipharm devrait commencer d'ici quelques jours à mettre en flacons des vaccins de Moderna sur le sol français, en Indre-et-Loire. C'est le second vaccin qui sera mis en bouteille en France, après le Pfizer dont la mise en bouteille française a été inaugurée mercredi. Une annonce saluée par le président Emmanuel Macron, même s'il n'y aura pas d'effet immédiat sur la campagne de vaccination : une fois sortis des usines, il faut encore près d'un mois pour homologuer les vaccins. 

Europe 1
Par Laetitia Drevet