Tourisme spatial : Virgin Galactic atteint l'espace pour la première fois

  • A
  • A
L'appareil de Virgin Galactic, SpaceShipTwo, a atteint jeudi une altitude de 82,7 kilomètres après avoir été largué par un avion.
L'appareil de Virgin Galactic, SpaceShipTwo, a atteint jeudi une altitude de 82,7 kilomètres après avoir été largué par un avion. © GENE BLEVINS / AFP
Partagez sur :
Jeudi, la société du britannique Richard Branson a réussit à envoyer un de ses vaisseaux destiné au transport de touristes dans l'espace, à 82,7 km d'altitude. 

La société Virgin Galactic a envoyé pour la première fois jeudi un vaisseau au-delà de la frontière de l'espace telle que définie par l'armée américaine, devenant le premier vol habité dans l'espace parti du sol américain depuis 2011.

Une victoire pour Richard Branson... et pour les Etats-Unis. Ce vol est une victoire majeure pour la société dirigée par le britannique Richard Branson, qui souhaite envoyer des touristes dans l'espace pour un prix de 250.000 dollars par siège. Les Etats-Unis n'avaient envoyé personne dans l'espace depuis l'arrêt du programme de navettes spatiales de la Nasa en 2011. Les agences spatiales du monde entier dépendent depuis des fusées russes Soyouz pour emmener les astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS).

Une altitude de 82,7 km. Entre temps, une industrie spatiale en plein essor livre bataille pour devenir la première entreprise privée à construire des engins capables d'envoyer les astronautes et des touristes dans l'espace. Dans cette course, Virgin Galactic a franchi jeudi une étape importante : son appareil SpaceShipTwo (baptisé VSS Unity) a atteint une altitude de 82,7 kilomètres.

"Une première" estime Branson. "Aujourd'hui, pour la première fois de l'histoire, un vaisseau spatial construit pour transporter des voyageurs privés a atteint l'espace", a indiqué Richard Branson dans un communiqué. "C'est un jour mémorable et je ne pourrais pas être plus fier de nos équipes qui, ensemble, ont ouvert un nouveau chapitre de l'exploration spatiale", s'est-il réjoui.

Le vaisseau n'a pas décollé depuis la Terre mais a été emporté dans les airs par un avion, parti depuis le "spatioport" du Mojave en Californie. Après avoir été largué en vol, les deux pilotes à son bord ont allumé leur moteur fusée en direction du ciel pendant 60 secondes afin de regagner en altitude. "Bienvenu dans l'espace", a écrit le groupe sur Twitter. "Nous avons voyagé à Mach 2,9", soit environ 3.550 km/h et "2,9 fois la vitesse du son", a-t-il précisé.

"Une des principales industries du 21ème siècle". La frontière de l'espace est communément admise comme se situant à 100 km d'altitude, mais l'armée américaine considère qu'elle se trouve un peu plus bas, à 50 miles (environ 80,4 km). Les avions de ligne volent à environ 10 km d'altitude. "Ce dont nous avons été témoins aujourd'hui est la preuve la plus convaincante que le commerce spatial devrait devenir l'une des principales industries du 21ème siècle", a déclaré George Whitesides, PDG de Virgin Galactic. "Les véhicules réutilisables construits et opérés par des entreprises privées sont sur le point de transformer notre commerce ainsi que des vies, d'une façon qu'il est encore difficile d'imaginer",

Les + lus