Plan santé : 4.000 postes d'"assistants médicaux" dès 2019

, modifié à
  • A
  • A
Ces postes ne seront financés que pour les praticiens exerçant en groupe ou au sein d'une équipe de soins. Image d'illustration.
Ces postes ne seront financés que pour les praticiens exerçant en groupe ou au sein d'une équipe de soins. Image d'illustration. © GUILLAUME SOUVANT / AFP
Partagez sur :
Le gouvernement veut permettre aux médecins libéraux de réaliser davantage de consultations. 

La réforme du système de santé qu'annoncera Emmanuel Macron mardi inclura la création de 4.000 postes d'"assistants médicaux", qui seront "financés dès 2019" afin que les médecins libéraux puissent réaliser davantage de consultations, a indiqué l'Élysée lundi soir.

"Décharger les médecins" des tâches administratives. Ces assistants auront pour mission de "décharger" les médecins des tâches administratives et de certains "actes simples comme une prise de tension ou de température", mais ces postes ne seront financés que pour les praticiens exerçant en groupe ou au sein d'une équipe de soins, a précisé l'entourage du chef de l'État.

Emmanuel Macron doit dévoiler mardi ses mesures pour remettre sur pied le système de santé, et plus particulièrement l'hôpital public. Urgences "engorgées", psychiatrie "en crise", étudiants en médecine "qui souffrent" : ces dernières semaines, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a multiplié les diagnostics alarmants. 

Parmi les mesures qui seront annoncées, la suppression du numerus clausus en première année de médecine, la réforme du financement de l'hôpital public, ou encore l'allocation de 400 millions d'euros supplémentaires à l'Assurance maladie en 2019.