Apnées du sommeil : maigrir, et surtout maigrir de la langue, aiderait à les combattre

  • A
  • A
Partagez sur :
Parmi les troubles fréquents du sommeil, le syndrome d'apnées obstructives du sommeil touche de nombreux patients. Dans l'émission Sans rendez-vous sur Europe 1, le docteur Jimmy Mohamed révèle que ce trouble, fréquent et sous-diagnostiqué, pourrait être réduit en maigrissant... et notamment de la langue.

Le syndrome d'apnées du sommeil fait partie des troubles fréquents du sommeil. Cette maladie augmente notamment les risques de troubles cardiovasculaires et pourrait également avoir des conséquences sur la mémoire. Dans l'émission Sans rendez-vous sur Europe 1, le docteur Jimmy Mohamed nous informe que perdre du poids, notamment au niveau de... la langue, améliore les apnées du sommeil. C'est le résultat d'une étude menée sur des patients obèses atteints d'un syndrome d'apnées obstructives du sommeil.

Le syndrome d'apnées du sommeil, qu'est-ce que c'est ?

Le syndrome d’apnées du sommeil se manifeste par la fermeture répétée du conduit aérien au niveau du pharynx pendant 10 à 30 secondes ou parfois plus, et ce au moins cinq fois par heure de sommeil. Certains patients connaissent plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines d’apnées au cours d’une même nuit. Un système d’alerte se déclenche alors dans le cerveau, provoquant un micro-réveil dont le patient n'a pas conscience. Cela conduit à la contraction des muscles, l’ouverture de la trachée et la restauration du passage de l’air. La respiration reprend alors jusqu’à l’obstruction suivante.

Une maladie fréquente qui augmente les risques de troubles cardiovasculaires

Le syndrome d'apnées du sommeil est une maladie très fréquente et sous-diagnostiquée. Elle concerne, en effet, 8% des personnes âgées de 20 à 44 ans, 20% des des personnes âgées de 45 à 64 ans et plus de 30% des personnes âgées de plus de 65 ans. Les apnées du sommeil augmentent le risque de troubles cardiovasculaires, tels que l'hypertension, les troubles du rythme cardiaque notamment la nuit, l'athérosclérose qui est le dépôt de plaques de cholestérol au niveau des artères, ou encore un diabète de type 2. Ces différentes complications augmentent alors le risque d’accident cardiovasculaire de type arrêt cardiaque, d'infarctus du myocarde ou d'accident vasculaire cérébral, et exposent même à un risque de mort subite avec un décès prématuré.

Pourquoi maigrir de la langue ?

Il existe plusieurs facteurs de risque de développer cette maladie. Le fait d'avoir de grosses amygdales ou de grosses végétations, notamment chez les enfants, ou encore avoir une mâchoire qui part en arrière peuvent être des obstacles responsables des apnées du sommeil. Toutefois, le plus grand facteur de risque demeure l'obésité, et surtout le fait d'avoir une grosse langue. Maigrir pourrait donc être bénéfique pour diminuer son apnée du sommeil.

Une étude parue il y a quelques jours a révélé qu'une perte de masse graisseuse au niveau de la langue améliorerait l'apnée du sommeil de patients obèses. L'étude a suivi 67 patients obèses atteints d'un syndrome d'apnées obstructives du sommeil pendant six mois. Ces patients ont perdu 10% de leur poids de deux façons, soit en suivant un régime intensif, soit en faisant une chirurgie bariatrique. Des IRM de leur pharynx ont été réalisées avant et après leur perte de poids, et celles-ci ont révélé que la réduction du volume de graisse de la langue avait amélioré le syndrome. De nouvelles recherches pourraient être menées sur des régimes particulièrement pauvres en gras ou certaines thérapies liées au froid qui pourraient diminuer le volume de la langue, et donc les apnées du sommeil.

Europe 1
Par Jimmy Mohamed, édité par Léa Beaudufe-Hamelin