LA QUESTION SEXO - Confinée, j'ai envie de rappeler mon ex, est-ce une erreur ?

, modifié à
  • A
  • A
Confinée, Jade ressent le besoin de téléphoner à son ex-compagnon. Photo d'illustration. 5:56
Confinée, Jade ressent le besoin de téléphoner à son ex-compagnon. Photo d'illustration. © Pixabay
Partagez sur :
Confinée, Jade ressent de plus en plus le besoin de recontacter son ex-compagnon, mais a peur de faire une erreur. Mardi, dans "Sans rendez vous", la psychologue Catherine Blanc estime qu'il est normal, en cette période de confinement et d'incertitude pour l'avenir, de faire le bilan de sa vie et de repenser nos relations passées.  

En modifiant nos vies sociales, le confinement a également rebattu les cartes des relations amoureuses. Et pour certains, la solitude engendrée par l'obligation de rester à la maison peut les amener à vouloir trouver refuge dans le passé. C'est le cas de Jade, qui confie sa tentation de rappeler un ex-amoureux. Mardi, dans Sans rendez-vous, la sexologue et psychanalyste Catherine Blanc lui a livré ses conseils. 

La question de Jade 

Après deux semaines de confinement, j'ai la tentation de rappeler mon ex. Je me retiens, mais je sens que je vais craquer. J'ai peur de faire une erreur, que dois-je faire ? 

La réponse de Catherine Blanc

Quand on est dans une situation comme celle du confinement et du coronavirus, qui pose la question de la fin d'un temps ou d'un futur qui ne ressemble pas à ce qu'on a pu connaître, vient un moment où l'on fait plus volontiers le bilan de ce qui a été important pour soi, des gens qui ont été importants dans notre vie. 

En temps normal, souvent, nous pensons à notre vie d'avant, sans avoir le loisir de contacter des personnes auxquelles nous pensons. Quand il s'agit d'un ex, il y a peut-être une certaine culpabilité, car on pourrait penser que l'appeler serait la preuve d'une insécurité. Alors que là, c'est un temps de mise au point avec soi-même, et assez légitimement, nous repensons à notre vie, puisqu'on ne sait pas ce que sera demain, et les ex en font partie. 

" On a besoin de se sentir exister dans le désir des autres "

Bien sûr, dans le cas de Jade, cette envie de rappeler son ex peut être entraînée par la solitude due au confinement. Peut-être les gens qui sont importants pour elle se comptent sur les doigts de la main. Et le besoin de tendresse, de compter pour quelqu'un, est indispensable. On a besoin de se sentir exister dans le regard et le désir des autres. Ainsi, l'ex peut être celui à qui on va penser en premier lieu.

Au-delà des ex, je vois des familles qui renouent des liens alors que leurs relations s'étaient abîmées à cause de choses anecdotiques. Cette période peut être l'occasion de reconsidérer les relations qu'on a un peu maltraitées ou rapidement soldées, plutôt que de toujours chercher dans la nouveauté. Il ne faut pas succomber à la consommation pour la consommation, et privilégier l'entretien des relations. 

 

Europe 1
Par Catherine Blanc