Intoxication alimentaire dans un Ehpad : "Chez les personnes âgées, ça peut être dramatique"

, modifié à
  • A
  • A
3:00
© PASCAL LACHENAUD / AFP
Partagez sur :
Interrogé par Europe 1, le gériatre Éric Girard revient sur les risques que présente une intoxication alimentaire pour une personne âgée, alors que cinq résidents d'un Ehpad près de Toulouse sont morts après avoir été pris de vomissements dans la soirée de dimanche. 
INTERVIEW

L'intoxication alimentaire dans un Ehpad près de Toulouse a fait un cinquième mort lundi matin. Vingt-deux résidents de l'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes La Chêneraie, à Lherme, ont été pris de vomissements dans la soirée du 31 mars, après le repas. Quinze personnes ont dû être hospitalisées dans la foulée. Pour le docteur Éric Girard, gériatre, une intoxication alimentaire chez ce type de population, particulièrement fragile, peut avoir des conséquences très graves. "Une intoxication alimentaire chez une personne en pleine santé est toujours un épisode médical difficile, voire très difficile. Chez les personnes âgées, ça peut-être dramatique."

De nombreuses complications. "Cette intoxication semble importante car les gens ont été très malades très peu de temps après la prise des aliments incriminés", relève ce spécialiste au micro d'Europe 1. " C'est toujours assez spectaculaire parce que dans les institutions, les résidents mangent toujours la même chose et l'on peut avoir des intoxications en série", ajoute-t-il.

Surtout, ce gériatre estime que ce type d'infection peut s'accompagner de multiples complications chez les seniors, certaines pouvant être fatales. "Compte tenu de leur état, je pense notamment aux gens atteints de maladies neurodégénératives évoluées, les personnes vomissent et peuvent faire une fausse route. À ce moment-là, l'intoxication alimentaire se complique d'une pneumopathie très sévère avec une détresse respiratoire", explique Éric Girard.

La pharmacopée peu efficace devant une intoxication sévère. Et d'autant que les antiémétiques traditionnellement utilisés pour ce type de maladie peuvent rapidement s'avérer inefficaces. "Si l'intoxication alimentaire est sévère, de toute manière, Motilium, Primperan ou autre, les gens vomissent avec toutes les conséquences que ça peut avoir", poursuit ce gériatre. Et parmi ces conséquences : une déshydratation, une fièvre importante ou un choc infectieux "qui peut aboutir au décès assez rapidement".

Europe 1
Par Romain David