Grâce à une greffe de pénis, un Britannique de 44 ans va pouvoir avoir son premier rapport sexuel

, modifié à
  • A
  • A
L'opération a coûté 57.000 euros. (Photo d'illustration) © JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :

Atteint d'une malformation touchant un homme sur 20 millions, Andrew Wardle est né sans organe sexuel. 

C'est la fin d'une longue attente pour Andrew Wardle. À 44 ans, ce Britannique va pouvoir avoir son premier rapport sexuel, grâce à une greffe de pénis, rapporte le Daily Mail

Né avec des testicules, mais sans pénis, en raison d'une malformation touchant seulement un homme sur 20 millions, Andrew Wardle a été opéré le 22 juin à l'hôpital universitaire de Londres. Une première opération subie enfant lui avait déjà permis de pouvoir uriner correctement. 

"Me sentir intégré à la société". D'un coût de 57.000 euros, la greffe a été réalisée à partir de la propre peau du patient. L'implant a notamment été réalisé à partir de tissus et de muscles de son bras, tandis qu'une veine de sa cuisse permet d'irriguer les tissus du pénis. Pour simuler l'érection, une pompe y injecte une solution d'eau saline.

"Cela va me permettre de me sentir intégré à la société", a déclaré Andrew Wardle au journal britannique, confiant avoir notamment sombré dans la toxicomanie, puis dans dépression. 

Une convalescence de six semaines. Mais pour son premier rapport, le Britannique devra encore s'armer un peu de patience. Les médecins conseillent en effet au greffé d'attendre au moins six semaines avant un premier rapport sexuel. Et d'ici là, Andrew Wardle va devoir supporter une érection permanente d'une dizaine de jours.