Existe-t-il un remède miracle contre la gueule de bois ?

  • A
  • A
Le Dr Jimmy Mohammed donne les conseils à suivre après une soirée trop arrosée. 2:57
Le Dr Jimmy Mohammed donne les conseils à suivre après une soirée trop arrosée. © Pixabay
Partagez sur :
Après chaque soirée arrosée c’est la même rengaine : maux de tête, nausées et fatigue. Des chercheurs finlandais auraient trouvé un traitement contre les effets des soirées trop arrosées. Mais est-ce crédible ? Le Dr Jimmy Mohamed revient sur cette découverte, vendredi dans Sans rendez-vous sur Europe 1.

C'est un rêve partagé par tous les fêtards : trouver un remède efficace à la gueule de bois. Des chercheurs finlandais de l’université d’Helsinki auraient trouvé un traitement contre les effets des soirées trop arrosées, maux de tête, nausées et fatigue en tête. Mais peut-on vraiment y croire ? Y a-t-il vraiment des remèdes efficaces contre la gueule de bois ? Le docteur Jimmy Mohamed, médecin et chroniqueur sur Europe 1, revient ce vendredi sur cette découverte dans l’émission Sans rendez-vous, qui rappelle que le meilleur moyen pour ne pas avoir la gueule de bois, c'est de limiter sa consommation d’alcool.

Pourquoi a-t-on des symptômes le lendemain d’une soirée ?

Selon Jimmy Mohamed, les connaissances sur le sujet restent assez floues. "Il faut dire qu’on ne comprend pas vraiment les mécanismes de la gueule de bois. On sait que c’est lié essentiellement à une hormone qu’on a du mal à sécréter, qui s’appelle l’ADH, qui est anti-diurétique (en moyenne quatre verres d’alcool font perdre près d’un litre d’eau NDLR)", développe le médecin. "Cela fait que l’on va avoir du mal à retenir l’eau. Le lendemain, on a des maux de tête et des nausées car il semblerait que l’on manque un peu d’eau, cela pourrait être lié à la déshydratation ou au fait que l’on est en sevrage, on manque d’alcool et qu’on a besoin d’un verre supplémentaire. Ce qui est … une très mauvaise idée !"

"Quand on dit gueule de bois on a l’impression que c’est quelque chose de sympa relatif au lendemain de fête. Or, c’est une intoxication aiguë d’alcool. On a trop bu. C’est vécu comme un empoisonnement par le corps et donc forcément le lendemain, on ne se sent pas bien", alerte-t-il.

Quel est ce nouveau remède "miracle" contre la gueule de bois ?

Les chercheurs finlandais ont découvert "un acide aminé, une sorte de protéine qu’on appelle la cystéine", explique Jimmy Mohamed. Ils ont donné de la cystéine à 19 volontaires qui ont dû ingérer 1,5 g d’alcool par kilogramme de masse corporelle, soit l’équivalent de huit à neuf consommations classiques. Certains de ces volontaires se sont vu administrer un placebo. Résultat : pas de gueule de bois pour les personnes qui ont pris de la cystéine. 

Une méthode révolutionnaire ? Pas vraiment, selon le Dr Jimmy Mohamed, puisque "l’étude est financée par une société qui vend de la cystéine. Ça peut poser problème…" Pour lui, l’intérêt scientifique de l’étude est en l'état "proche de 0", en vertu du nombre de participants et de l'identité des financeurs.

Alors, que faire après une soirée trop arrosée ?

Les principaux conseils donnés par le docteur Jimmy Mohamed sont de se reposer, boire beaucoup d’eau et surtout faire attention à ce que l’on boit pendant une soirée et … "d'attendre que ça passe".

Les gueules de bois étant produites par la déshydratation, il faut donc compenser en buvant de l’eau, des bouillons ou encore des jus de fruits, mais pas trop acide.

Il est nécessaire aussi de faire attention à ce que l’on mange quand on a la gueule de bois. Même si le burger est tentant, il ne faut pas manger trop gras, sucrés ou salés. Le foie est à ménager : l’arrivée massive d’éthanol dans le corps va provoquer une baisse de sucre qui explique l’immense fatigue à laquelle notre corps doit faire face. Il est conseillé de privilégier un repas léger, pour ne pas surcharger le foie, avec des vitamines et des protéines.

Et pendant la soirée, il s’agit de faire attention à ce que l’on boit. Le médecin Jimmy Mohamed recommande de "ne pas mélanger les alcools". Autre conseil plus méconnu : "les maux de têtes peuvent être liés à des sulfites qui sont présents dans les vins, dont le vin blanc et le champagne". Le plus efficace reste tout de même pour lui de "limiter votre consommation à trois ou quatre verres d’alcool grand maximum lors d’une soirée et vous n’aurez pas ces symptômes".

Europe 1
Par Manon Bernard