EXCLUSIF - Découvrez un extrait de "Dossier tabou" consacré aux violences contre la police

  • A
  • A
Partagez sur :
Dimanche 8 novembre, sur M6, Bernard de la Villardière enquête sur les violences à l'encontre des forces de l'ordre. Il a notamment rencontré un militant de l'ultra-gauche qui explique sa démarche et son entrée dans ce milieu où l'on considère que la police est "le rempart du système qui protège les riches et les bourgeois".

C'est un extrait exclusif qu'Europe 1 vous dévoile en avant-première. Dimanche à 21h05, M6 diffuse un numéro de "Dossier Tabou" intitulé "Violences contre les représentants de l'État : aux racines de la haine". Policiers roués de coup et blessés par balle à Herblay, dans le Val d’Oise, commissariat attaqué à coup de mortiers d’artifice et de barres de fer à Champigny-sur-Marne, dans Val-de-Marne... Depuis plusieurs mois en France, les forces de l'ordre sont victimes d'attaques sans précédent.

Une augmentation de la violence contre les représentants de l'autorité

Au point que mettre un pied en uniforme dans certains quartiers sensibles fait d'un policier une cible. Sur les dix dernières années, les agressions contre ces fonctionnaires ont triplé, et plus de 5.000 policiers ont été blessés pendant leur service.

Bernard de la Villardière et son équipe ont donc suivi une escouade de policiers de Nanterre pour comprendre cette violence. Le présentateur donne également la parole aux jeunes d'un quartier où les pompiers ne peuvent plus intervenir sans escorte armée. Mais le documentaire emmène également les téléspectateurs à la rencontre de l'ultra-gauche. 

À la rencontre de l'ultra-gauche

Qu'ils se définissent comme anarchistes, anticapitalistes ou encore antifascistes, des militants infiltrent désormais toutes les manifestations et s’en prennent aux forces de l’ordre de manière méthodique. Bernard de la Villardière a pu rencontrer l'un des membres de cette mouvance de l'ultra-gauche. Ce dernier explique sa démarche et son entrée dans ce milieu au sein duquel la police est considérée comme "le rempart du système qui protège les riches et les bourgeois".

Europe 1
Par Ugo Pascolo