Stress, angoisse... face aux souffrances psychologiques liées à la crise, qui appeler ?

, modifié à
  • A
  • A
Les étudiants n'ont pas toujours les moyens de se tourner vers un professionnel de santé, surtout pour gérer un problème psychologique, mais des solutions existent.
Les étudiants n'ont pas toujours les moyens de se tourner vers un professionnel de santé, surtout pour gérer un problème psychologique, mais des solutions existent. © Pixabay
Partagez sur :
Dans le cadre de l'opération #Europe1Solidaire, consacrée à la jeunesse face au Covid-19, notre consultant santé, le docteur Jimmy Mohamed, dresse la liste des professionnels, organismes et initiatives solidaires susceptibles de vous aider à gérer une souffrance psychologique liée à l'épidémie et aux restrictions sanitaires.

Tout au long de la semaine, Europe 1 s'est mobilisé autour du hashtag #Europe1Solidaire pour donner quelques conseils et bons plans aux jeunes et ainsi les aider à traverser cette période difficile. Mais si jamais ces conseils ne suffisent pas, notamment lorsqu'il s'agit de gérer le stress, les angoisses ou les frustrations générés par la crise du Covid-19, vers qui doivent-ils se tourner ? Le docteur Jimmy Mohamed, notre consultant santé, fait le tour des dispositifs existants mais aussi des initiatives solidaires mises en place pour venir en aide aux plus fragiles. Avec un mot d'ordre : n'ayez jamais honte de demander de l'aide !

Médecin traitant, psychologue, psychiatre… Comment puis-je trouver le bon interlocuteur ?

"Le plus important, c'est de rompre le silence, de parler, mais il est vrai qu'on ne sait pas toujours vers qui se tourner. Vous avez plusieurs professionnels à votre disposition. Le premier, c'est le médecin traitant. Il est souvent le médecin de famille et donc celui qui vous connaît le mieux. Il va pouvoir évaluer le degré d'urgence pour savoir vers qui vous adresser et débuter un traitement si nécessaire.

Et puis ensuite, vous avez deux autres sortes de professionnels que sont les psychologues et les psychiatres. Le psychologue va vous aider à parler et à gérer votre stress. Il s'agit de personnes qui sont diplômées, qui vont être à votre écoute, mais qui ne pourront pas prescrire de médicaments et dont les prestations ne sont pas prises en charge par la Sécurité sociale.

Si jamais les choses sont un peu plus sérieuses, il faudra peut-être se tourner vers un psychiatre, ce qui ne veut pas dire que vous avez un grave problème psychiatrique, mais tout simplement besoin d'un accompagnement supplémentaire avec une éventuelle prescription médicale. Vous pouvez les trouver à l'hôpital ou en médecine de ville. Ils sont remboursés par la Sécurité sociale.

#Europe1Solidaire

Du 8 au 12 février, l'antenne d'Europe 1 et ses équipes se mobilisent pour venir en aides aux jeunes frappés par la crise : 

>> Retrouvez ici le programme de cette semaine spéciale

>> Et retrouvez sur cette page l'ensemble de nos contenus consacrés aux jeunes

Je n'ai pas les moyens de payer ou d'avancer l'argent pour ces consultations, comment faire ?

Des initiatives solidaires sont mises en place. La première s'appelle Covidecoute.org. Il s'agit d'une plateforme en ligne qui est entièrement gratuite, disponible pour toute personne qui serait en proie à des détresses psychologiques liées à la crise sanitaire. Il suffit de remplir un petit questionnaire qui permettra d'évaluer votre niveau de stress, votre mal-être, l'épuisement ou même la colère que vous pouvez ressentir. À l'issue de ce questionnaire, vous aurez la possibilité d'avoir une consultation gratuite de 45 minutes, en présentiel ou à distance, avec un psychiatre, un psychologue ou un addictologue.

Il existe aussi des initiatives à l'échelon régional. L'Île-de-France, par exemple, a mis en place le dispositif Écoute Étudiants Île-de-France, qui permet d'obtenir trois consultations avec des psychologues prises en charge par la collectivité.

Renseignez-vous également pour savoir s'il existe un centre médico-psychologique (CMP)à proximité de votre ville ou de votre arrondissement, qui permet d'être pris en charge gratuitement, certains de ces centres sont spécialisés dans l'accueil des enfants et des adolescents.

Enfin, certains professionnels ont développé leurs propres initiatives solidaires. La sophrologue parisienne, Veronika Brown, propose sur son site internet des séances de relaxation et de sophrologie gratuites pour des étudiants, tous les jeudis, durant 45 minutes. Elle peut accueillir jusqu'à 100 étudiants pour leur permettre d'évacuer leur stress."

Europe 1
Par Jimmy Mohamed