Coronavirus : cinq nouveaux décès en France, le bilan grimpe à 16 morts

, modifié à
  • A
  • A
coronavirus
Le bilan s'élève toujours à neuf morts en France (photo d'illustration). © AFP
Partagez sur :
L'épidémie a dépassé la barre des 100.000 personnes contaminées dans le monde et la propagation accélérée du coronavirus est jugée "très préoccupante" par l'OMS. En France, le bilan samedi soir était de de 949 cas confirmés et 16 morts. 

Jour après jour, le bilan du coronavirus en France continue de s'alourdir. Les derniers chiffres communiqués samedi en fin de journée font état de 949 cas confirmés et 16 morts. Dans l'Oise et le Haut-Rhin, où le virus circule particulièrement, les crèches et établissements scolaires vont fermer pour 15 jours à partir de lundi. Dans le monde, l'épidémie a dépassé la barre des 100.000 cas et la propagation accélérée du virus est jugée "très préoccupante" par l'Organisation mondiale de la Santé. 

Les principales informations à retenir : 

  • 949 cas de coronavirus sont confirmés en France, 16 personnes sont mortes 
  • Une députée a été hospitalisée, portant à trois le nombre de cas recensés à l'Assemblée nationale 
  • Dans le monde, plus de 100.000 cas ont été recensés depuis le début de l'épidémie

En France, 16 morts et de nouvelles mesures

Samedi, le ministère de la Santé a fait état de sept décès supplémentaires, portant à 16 le nombre total de personnes décédées en France. Sur l'ensemble du territoire, 949 cas sont désormais recensés. Par ailleurs, 45 personnes sont en réanimation, soit six de plus par rapport à vendredi.

L'une de ces nouvelles victimes est une femme née en 1937 et résidente en EHPAD à Crépy-en-Valois (Oise), ont précisé dans un communiqué l'Agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France et la préfecture de l'Oise. La patiente est décédée dans la nuit du 4 au 5 mars au centre hospitalier de Beauvais. Une autre victime est décédée en Normandie. 

"A ce jour, le virus est présent dans certains territoires et circule, même s'il n'est pas présent partout sur le territoire", souligne le ministère qui fera un point presse en fin de journée. L'ensemble du pays reste donc au stade 2, mais le passage au stade 3, celui de l'épidémie, est inexorable à terme.

Les Ehpad prêts à activer le "plan bleu" 

Le gouvernement a annoncé la fermeture à partir de lundi des crèches et établissements scolaires dans l'Oise et le Haut-Rhin où le coronavirus "circule avec beaucoup d'intensité". Cette mesure a été prise pour 15 jours et concerne "les crèches, les maternelles, les collèges et les lycées" des deux départements, a annoncé le Premier ministre, Édouard Philippe, après une réunion interministérielle. D'après le Journal Officiel paru samedi, l'interdiction des rassemblements de 5.000 personnes, prévue pour durer jusqu'à fin mai, est finalement envisagée jusqu'à mi-avril

Dans les Ehpad, qui se tiennent prêts à activer le "plan bleu", les visites sont désormais limitées et les sorties annulées pour limiter la propagation de la maladie chez les personnes fragiles. La RATP a annoncé recenser un troisième cas parmi ses agents. Le match de Ligue 1 entre Strasbourg et Paris, prévu samedi, a été reporté en raison de l'épidémie. 

Samedi après-midi, l'Assemblée nationale a annoncé recenser désormais trois cas après la confirmation de la contamination d'une députée, hospitalisée dans un premier temps, avant d'être confinée chez elle. Un Conseil de défense doit se tenir à l'Elysée dimanche soir. 

Plus de 100.000 contaminés dans le monde

Dans le monde, l'épidémie a dépassé la barre des 100.000 personnes contaminées et la propagation s'étend avec 21 nouveaux cas détectés à bord d'un navire de croisière au large de la Californie et deux premiers décès enregistrés dans l'est des Etats-Unis. La propagation accélérée du virus est jugée "très préoccupante" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) : au total, 95 pays sont désormais touchés par le Covid-19, qui a fait plus de 3.500 morts à travers le globe.

La Chine a annoncé samedi 28 nouveaux décès, portant le bilan total à 3.070 morts dans le pays, et a fait état d'une nouvelle augmentation du nombre de cas en dehors de la province du Hubei, où le virus est apparu en décembre. En Italie (près de 6.000 cas, et plus de 200 décès), le gouvernement a décidé samedi d'envoyer 20.000 renforts dans ses hôpitaux, ce qui permettra de porter de 5.000 à 7.500 le nombre de lits en soins intensifs. Par ailleurs, des régions entières, notamment celle de Venise et la Lombardie, vont être placées en quarantaine jusqu'au 3 avril. Au Vatican, le pape François a annoncé qu'il ferait sa prière dominicale en vidéo, retransmise en direct sur la place Saint-Pierre à Rome, dimanche, et non en public.