Covid-19 : Sanofi veut rebondir et lance un nouvel essai clinique du vaccin

  • A
  • A
Sanofi a revu sa copie et lance un nouvel essai clinique. 1:23
Sanofi a revu sa copie et lance un nouvel essai clinique. © AFP
Partagez sur :
Après avoir pris du retard sur ses concurrents, Sanofi a annoncé lundi lancer un nouvel essai clinique de phase 2 pour un vaccin contre le Covid-19. En interne, on assure que les résultats sont prometteurs. Des résultats sont attendus au deuxième trimestre et Sanofi espère pouvoir livrer son vaccin d’ici à la fin de l’année.

Après un premier échec à l’automne dernier, Sanofi a annoncé lundi le début d’un nouvel essai clinique de phase 2. C’est une étape indispensable pour espérer pouvoir trouver un vaccin, car Sanofi doit prouver qu'il est efficace. En quelques mois, le laboratoire français a revu sa copie et a constaté un problème de concentration des doses, qui les rendaient assez peu protectrices sur les plus âgés.

Des premiers résultats attendus au mois de mai

Cette fois, en interne, on se dit convaincu que les résultats vont être excellents. Ils sont attendus au deuxième trimestre. Chez Sanofi, on parle même du mois de mai. Si les tests sont concluants, il faudra alors passer aux tests de phase 3. C’est là que ça pourrait se compliquer car les essais sont complexes. Mais tout le monde se veut confiant et espère rapidement un vaccin pour "septembre-octobre, pas décembre", confiait Agnès Pannier-Runacher, la ministre en charge de l’Industrie, il y a deux semaines sur Europe 1. Chez Sanofi, on préfère quand même rester prudent et dire "d’ici à la fin de l’année".

En attendant, le groupe va mettre à disposition son usine de Marcy-l’Etoile près de Lyon pour produire le vaccin Johnson & Johnson. Les premières doses sortiront à partir du troisième trimestre. Car il faut adapter l’usine, ce qui n’est pas si simple. Sanofi espère produire 12 millions de doses par mois. Celles-ci viendront s’ajouter à celles de Pfizer qui seront produites à compter de cet été dans l’usine allemande de Sanofi.

Europe 1
Par Emmanuel Duteil édité par Léa Leostic