Coronavirus : l'Italie ferme toutes ses stations de ski

  • A
  • A
 le Comité olympique italien a réclamé la suspension de "toutes les activités sportives à tous niveaux".
le Comité olympique italien a réclamé la suspension de "toutes les activités sportives à tous niveaux". © Tiziana FABI / AFP
Partagez sur :
Le gouvernement italien a annoncé lundi la fermeture de toutes les stations de ski du pays dans le cadre de sa lutte contre le coronavirus. L'épidémie touche particulièrement le nord du pays où se trouve l'essentiel des stations du versant italien du Mont-Blanc.

L'Italie va fermer ses stations de ski, alors que l'épidémie de coronavirus sévit particulièrement dans le nord du pays. "Nous avons décidé de fermer toutes les stations de ski du pays dès [mardi matin] par ordonnance de la Protection civile", a annoncé lundi le ministre aux Affaires régionales, Francesco Boccia. L'Italie a enregistré 97 nouveaux décès, ce qui porte à 463 le nombre total de morts depuis le début de l'épidémie.

 

De son côté, le Comité olympique italien a réclamé la suspension de "toutes les activités sportives à tous les niveaux" jusqu'au 3 avril, pressant le gouvernement à prendre un décret en ce sens. Si cette demande était suivie d'effet, cela signifierait notamment la suspension du championnat d'Italie de football qui se poursuit actuellement avec des matches à huis clos.

15 millions de personnes en quarantaine

La région du Val d'Aoste, frontalière de la France et la Suisse, où se trouve le versant italien du Mont-Blanc, a décidé de fermer la totalité de ses hôtels jusqu'au 3 avril. "Nous invitons tous nos associés à la fermeture, afin de permettre le départ des invités toujours présents", a annoncé le président le l'association des hôteliers du Val d'Aoste, Filippo Gerard.

 

Le gouvernement a décrété dimanche la mise en quarantaine d'une large partie nord du pays, soit environ 15 millions de personnes vivant en Lombardie et dans quatorze provinces. Une mesure exceptionnelle qui limite drastiquement les entrées et sorties de ces territoires. Des mesures restrictives ont aussi été prises pour l'ensemble du pays, notamment la fermeture jusqu'au 3 avril des sites culturels, cinémas, théâtres et discothèques.