Coronavirus : le prix des masques chirurgicaux plafonné à 95 centimes

, modifié à
  • A
  • A
Le prix des masques textile ne sera en revanche pas plafonné. Photo d'illustration.
Le prix des masques textile ne sera en revanche pas plafonné. Photo d'illustration. © AFP
Partagez sur :
Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie, a annoncé vendredi que le prix des masques chirurgicaux qui seront vendus dans les commerces sera plafonné à 95 centimes l'unité. En revanche, aucun plafond n'est prévu pour les masques textile. 

Le prix des masques chirurgicaux qui seront vendus dans les commerces dans le cadre du déconfinement sera plafonné à 95 centimes d'euro l'unité, mais il n'y aura pas de plafond pour les masques textile, a annoncé vendredi la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie, Agnès Pannier-Runacher.

"J'ai pris deux décisions. La première est de plafonner le prix des masques en papier à usage unique de type chirurgical, qui ne pourra pas dépasser 95 centimes d'euro par masque", a-t-elle déclaré sur RTL. Pour les masques tissu, pas d'encadrement des prix pour l'instant, mais "il y a aura des enquêtes chaque semaine" pour s'assurer "qu'il n'y ait pas de dérive des marges". Pour justifier l'absence de plafonnement sur ces masques pour l'instant, la secrétaire d'Etat explique que "comparer les prix ne serait pas légitime", tant il existe de masques de qualités différentes. 

Pour les masques réutilisables, l'exécutif va surveiller d'éventuelles dérives de marges

"L'objectif [est] qu'une offre abondante de masques lavables et réutilisables à filtration garantie soit mise à disposition du public à un coût de l'ordre de 20 à 30 centimes d'euros à l'usage", a précisé le ministère de l'Economie dans un communiqué. En cas de "dérive" des marges, "on prendra un arrêté de plafonnement" sur le prix des masques en tissu, a prévenu Agnès Pannier-Runacher.