Alimentation, traitement : comment atténuer les nausées pendant la grossesse ?

  • A
  • A
Modifier son alimentation peut permettre de réduire les nausées.
Modifier son alimentation peut permettre de réduire les nausées. © Pixabay
Partagez sur :
Chaque jour, le docteur Jimmy Mohamed donne ses meilleurs conseils santé dans Sans rendez-vous sur Europe 1. Il précise mercredi comment traiter un mal assez commun chez les femmes enceintes : les nausées et vomissements pendant la grossesse, rarement graves mais souvent désagréables.

C'est un mal désagréable mais très fréquent chez la femme enceinte : on estime que 85% d'entre elles auront des nausées et vomissements au cours de leur grossesse. Le pic est atteint à la 9e semaine, mais dépasse heureusement rarement la 14e semaine. Comment en atténuer les symptômes ? Le docteur Jimmy Mohamed rappelle que les causes de ces nausées sont plutôt mal connues car elles seraient multifactorielles, mais il donne quelques pistes au micro d'Europe 1.

On pense que les nausées seraient une combinaison de mécanismes métaboliques, environnementaux, ethniques ou psychologiques, sans qu'on puisse en identifier un formellement. On sait en revanche qu'elles sont liées à une modification hormonale au début de la grossesse. Bonne nouvelle, explique Jimmy Mohamed, les études montrent que plus vous aurez de nausées, moins vous aurez de risque de fausse couche.

 

Comment atténuer les symptômes ? 

 

Mais comment limiter les effets désagréables ? La médecine n'a pas réponse à tout. "C'est compliqué parce qu'on n'est même pas sûr que ce soit réellement des nausées. Certains pensent que ce serait l'équivalent d'une faim parce que l'estomac serait vide, d'où l'idée de fractionner le repas et d'avoir toujours quelque chose à grignoter", détaille Jimmy Mohamed.

 

Certaines femmes vont manger des céréales, d'autres des morceaux de banane, pour essayer de combler ce creux. Le gingembre fait aussi partie des recommandations de l'OMS, à raison de 250mg de rhizome séché par jour, ce qui permet de limiter les nausées. Il faut aussi bien s'hydrater, privilégier les aliments pauvres en graisses, éviter les odeurs de cuisine... Les traitements anti-vomitifs, eux, sont souvent peu efficaces.

 

Si ces méthodes autour de l'alimentation ne suffisent pas, le docteur Mohamed nous apprend qu'il existe quand même un traitement, donné en général dans le cadre de certaines chimiothérapies, le Zophren. "Ce traitement a une autorisation pour les nausées et vomissements des femmes enceintes : c'est peu connu, peu prescrit mais on sait que c'est assez efficace, les Canadiens en utilisent énormément. En dernier recours, si toutes les petites mesures n'ont pas suffit, vous pouvez en discuter avec votre gynécologue qui peut-être vous prescrira ce traitement".

 

Est-ce grave ? 

Les nausées et vomissements pendant la grossesse sont rarement graves. Mais ils sont malgré tout trop souvent sous-estimé par les professionnels de santé, l'entourage ou la patiente elle-même : "Tu es enceinte, fais avec". Les femmes sujettes peuvent aussi se dire que si elles prennent un traitement, celui-ci pourrait être néfaste pour le fœtus, et ne prennent donc pas de médicament, en cherchant à se préserver.

Or, rappelle le médecin, "si on laisse s'installer des nausées et des vomissements, ils peuvent entraîner ce qu'on appelle l'hyperémèse gravidique". Il s'agit de la forme la plus sévère de nausées et de vomissements lors de la grossesse, qui touche environ 2% des femmes. "C'est un diagnostic clinique, avec une perte de poids de 5%, une déshydratation et un bilan qui serait perturbé, qui conduit systématiquement à une hospitalisation". Il faut donc mieux éviter de laisser traîner ces nausées.

Europe 1
Par Jimmy Mohamed, édité par Séverine Mermillod