Comment réagir en cas de piqûre de moustique ou d’abeille : nos 3 conseils

  • A
  • A
Partagez sur :
Le Dr Jimmy Mohamed nous donne quelques astuces pour éviter de se faire piquer et pour calmer les démangeaisons si c’est trop tard.

Avec la chaleur estivale, les moustiques et les abeilles ont fait leur retour dans nos jardins et nos maisons. Que vous pensiez avoir une "peau à moustiques", que vous vous aspergiez de lotion anti-moustique ou que les piqûres d’insectes provoque chez vous des réactions allergiques, suivez les conseils du Dr Jimmy Mohamed, médecin et chroniqueur dans Sans Rendez-Vous, l’émission santé d’Europe 1.

Il n’y a pas de "peaux à moustiques"

Vous êtes la cible favorite des moustiques les soirs d’été et vous pensez que c’est votre « peau sucrée » qui les attire ? Les moustiques sont attirés à la fois par le dioxyde de carbone que nous expirons, qu’ils peuvent repérer à plus de 5 mètres de distance, et par les odeurs corporelles, comme la transpiration et l’urine. Votre alimentation peut donc avoir une incidence sur le risque de piqûre.

Si vous vous êtes fait piquer, vous pouvez appliquer sur la peau une compresse d’eau chaude ou froide pour soulager la démangeaison. En cas de piqûres multiples, notamment chez les enfants, vous pouvez prendre un anti-histaminique. Celui que vous utilisez lors de la rhinite allergique est tout à fait indiqué pour soulager les démangeaisons. Par ailleurs, vous pouvez appliquer une crème antihistaminique ou à base de cortisone, disponible sans ordonnance, en pharmacie.

Soyez vigilant si votre enfant se gratte beaucoup. Il peut provoquer des surinfections cutanées. Le Dr Jimmy Mohamed recommande donc de désinfecter les piqûres de moustique avec un antiseptique.

Enfin, le plus efficace pour ne pas se gratter reste… de ne pas se faire piquer ! Et la meilleure façon de se protéger est de porter des vêtements longs et amples. Vous pouvez aussi équiper votre logement de moustiquaire ou encore de prises électriques qui diffusent un anti-moustique. Si vous appliquez une lotion répulsive, prenez garde aux contre-indications chez les enfants et les femmes enceintes.

Attention en retirant le dard de l’abeille

En cas de piqûre d’abeille, le premier réflexe est de retirer le dard. Mais attention à la manière de procéder. N’essayez surtout pas de l’enlever en l’attrapant avec vos doigts ou une pince à épiler. Vous risquez d’exploser la poche de venin, d’accélérer sa diffusion et d’aggraver les symptômes. Pour retirer le dard, vous pouvez glisser une carte bleue le long de la peau pour essayer de le soulever.

Enfin, sachez que le venin des abeilles est thermolabile, c’est-à-dire qu’il est sensible à la chaleur. Vous pouvez donc approcher une cigarette, sans vous brûler, pour détruire le venin.

Que faire en cas d’allergie ?

L’allergie aux piqûres de moustique est très rare. Elle est en revanche beaucoup plus fréquente en cas de piqûre d’hyménoptère, une sous-catégorie d’insectes qui regroupe notamment les abeilles, les guêpes et les frelons.

Si vous présentez des signes de gonflement ou des difficultés respiratoires après vous être fait piquer, il est impératif d’appeler rapidement le 15.