Charcuterie : de plus en plus de contaminations à la salmonelle "typhimurium"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le nombre de personnes contaminées à la salmonelle "typhimurium" après avoir consommé de la charcuterie a largement augmenté en dix ans. La cause ? Une bactérie difficile à repérer dans les élevages porcins et qui se propage facilement.

Le nombre de contaminations à la salmonelle "typhimurium" de la charcuterie a explosé en dix ans. D'une cinquantaine de personnes rendues malades par cette bactérie en 2007, le Centre national de référence des salmonelles de l'Institut Pasteur en a recensés 2.500 en 2017, dévoile Le Parisien mardi

Une bactérie qui provoque des gastro-entérites. Que ce soit le saucisson, le jambon ou encore les rillettes, de nombreux produits charcutiers, notamment à base de viande de porc, sont concernés par la salmonelle "typhimurium". Le Centre national de référence des salmonelles de l'Institut Pasteur mais aussi l'Anses (l'Agence nationale de sécurité sanitaire) ont d'ailleurs alerté sur cette augmentation des contaminations.

Cette bactérie provoque des gastro-entérites, de la fièvre et même des septicémies pour les plus fragiles. La "typhimurium" s'est ainsi hissée à la troisième place des salmonelles qui donnent le plus d'intoxications, précise Le Parisien.

Une bactérie qui se propage facilement. D'où provient cette bactérie ? Du tube digestif des cochons qui sont porteurs sains (c'est-à-dire qu'ils ne développent pas de symptômes), ce qui rend difficile la détection de foyers. Ces salmonelles peuvent se propager dans les élevages dont les bâtiments ne sont pas bien nettoyés, lors d'un contact entre le tube digestif et des muscles de l'animal au moment de l'abattage ou encore par des couteaux mal désinfectés. 

Didier Delzescaux, directeur de l'interprofession porcine (Inaporc) assure auprès du Parisien que les mesures d'hygiène ont été renforcées.