Cancer des testicules : pourquoi le cannabis augmente considérablement le risque

  • A
  • A
Partagez sur :
À l'occasion du mois de sensibilisation aux cancers du testicule et de la prostate, le docteur Jimmy Mohamed a expliqué, vendredi sur Europe 1, le lien entre cannabis et cancer du testicule. Cancer le plus fréquent chez les jeunes, il a dans 95% des cas pour origine les cellules productrices de spermatozoïdes.

Si le cannabis altère l'efficacité de vos spermatozoïdes, il nuit également à la santé de vos testicules. Selon les études, chaque année, 2.000 à 2.500 hommes sont touchés par le cancer du testicule. À l'occasion de ce "Movember", mois de novembre dédié à la sensibilisation au cancer du testicule et de la prostate, le docteur Jimmy Mohamed fait le lien, vendredi sur Europe 1, entre cancer du testicule et consommation de cannabis.

Des récepteurs du THC présents dans les testicules

Si certains apprécient l'effet psychogène du cannabis, il leur faut savoir que la molécule responsable de cela - le THC - est également en cause dans le lien entre consommation de cannabis et cancer du testicule. Ce cannabinoïde, abondamment présent dans la plante et qui agit sur le psychisme en modifiant le rythme cérébral, dispose également de récepteurs présents dans les testicules. Les fumeurs de cannabis sont donc deux à trois fois plus à risque de développer un cancer du testicule que les non-fumeurs.

Effet direct sur les cellules productrices de spermatozoïdes

Le cancer du testicule est le cancer le plus fréquent chez l'adulte jeune (entre 15 et 35 ans), selon la Fondation pour la recherche contre le cancer. Dans 95 % des cas, il s'agit d'une tumeur germinale qui a pour origine les cellules productrices de spermatozoïdes.

En effet, si le cannabis altère également la fertilité des hommes, c'est parce qu'il a un effet direct sur leurs cellules reproductrices. Une étude danoise avait d'ailleurs montré que les fumeurs de cannabis avaient 30% de spermatozoïdes en moins que les non-fumeurs. Effet est d’autant plus important si vous fumez plus. Mieux vaut prévenir que guérir, insiste Jimmy Mohamed. Pour prendre soin de ses bijoux de famille, il ne faut pas fumer de cannabis.

Europe 1
Par Jimmy Mohamed