Alimentation, activité physique... Comment garder son foie en bonne santé ?

  • A
  • A
La maladie du soda consiste en une usure prématurée du foie. 2:06
La maladie du soda consiste en une usure prématurée du foie. © Pixabay
Partagez sur :
Dans sa chronique "Notre santé", sur Europe 1, le docteur Jimmy Mohamed donne jeudi quelques conseils pour éviter d'être touché par la maladie du "foie gras", qui se caractérise par un engraissement de l'organe, puis une inflammation qui aboutira progressivement à une cirrhose. La clé est dans la prévention, en mangeant de manière équilibrée. 

Quand une mauvaise alimentation engraisse et abime notre foie. A l'occasion de la journée mondiale consacrée à la maladie du soda, appelée aussi la NASH, pour stéatose hépatique non alcoolique, le docteur Jimmy Mohamed revient sur le stade qui précède cette maladie, le "foie gras", jeudi dans sa chronique Notre santé. Et insiste sur l'importance de s'alimenter de manière équilibrée. 

Derrière ce nom un peu compliqué de stéatose hépatique non alcoolique se cache un phénomène assez simple, à savoir l'usure prématurée de votre foi qui va aboutir à une cirrhose sans jamais avoir bu une seule goutte d'alcool. Environ un million de Français souffrent de cette maladie du soda, parfois même sans le savoir, et 10% d'entre eux sont au stade de cette fameuse cirrhose.

Le foie gras est le stade qui va précéder cette maladie du soda. On estime d'ailleurs que 10 millions de Français ont un foie gras. Pour rappel, le foie a un rôle de stockage et de transformation des sucres. Sauf qu'avec nos modes de vie et notre alimentation de plus en plus industrialisée, nous mangeons de plus en plus mal et surtout des aliments de plus en plus caloriques. Dans un premier temps, le foie va essayer de stocker l'excès de calories consommées, mais au bout d'un moment, ses capacités vont être dépassées et il va commencer à s'engraisser. Avec le temps, cette graisse autour du foie va provoquer de l'inflammation qui, peu à peu, va le détruire et aboutir à la cirrhose.

Qui doit-on consulter ?

Si vous avez un foie gras ou une maladie du soda, je vous recommande d'aller voir votre cardiologue, car au stade de la maladie du soda, les patients ont un risque beaucoup plus élevé de faire des maladies cardiovasculaires. L'explication est simple : tout ce gras va s'accumuler dans votre foie, mais aussi dans vos artères, qui vont plus facilement se boucher.

L'importance de l'activité physique et d'une bonne alimentation

La maladie du soda ne donne quasiment jamais aucun symptôme, mais une simple prise de sang chez votre médecin généraliste permet de faire le diagnostic. Le meilleur traitement reste la prévention, et c'est pour cela qu'on recommande d'avoir une activité physique régulière et une alimentation variée pour prendre soin de votre foie. 

Europe 1
Par Jimmy Mohamed